Une image, une histoire

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une image, une histoire

Message par Lysbeth Emerelle le Mer 20 Mai - 19:22

Je reprends un jeu qu'avait fait Niniel, il y a bien longtemps sur un autre forum.
Étant donnée que nous aimons tous écrire pourquoi ne pas le faire.
c'est assez simple, à partir d'une image donnée on invente une histoire pas trop longue. (j'insiste sur une histoire courte! bien à vous)

étant donnée que c'est Niniel qui avait eu cette idée je lui laisse l'honneur de mettre la première image! cheers

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14889
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Arwen le Mer 20 Mai - 19:49

Allééé Niniel !! xD Encore un jeu qui à l'air bien cheers
avatar
Arwen
Apprentie de la Reine
Apprentie de la Reine

Où te caches-tu ? : En Linaewen bien sûr :D
Emploi/Loisir : Le dessin (bd), mon cheval, l'écriture & la lecture
Nombre de messages : 7567
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Felagund le Jeu 21 Mai - 0:35

ca l'air super ce jeu!!!! Very Happy
avatar
Felagund
Hisië
Hisië

Nombre de messages : 98
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Niniel le Jeu 21 Mai - 20:27

Voila, je vois qu'on m'attend impatiemment donc voici :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
'To get back one's youth one has merely to repeat one's follies'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Niniel
Musicienne
Musicienne

Où te caches-tu ? : Derrière mon livre, à côté de ma plume et de ma flûte
Emploi/Loisir : Menestrel à Linaewen
Nombre de messages : 1245
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Lysbeth Emerelle le Sam 23 Mai - 19:07

(j'avais pas d'idée pour les noms des persos mais je sais que ils sont pas comme cela!)

"j'aimerais te faire voir quelques chose" Murmura finalement Santo à l'oreille de Aldarielle.
Celle ci releva délicatement la tête et ses yeux d'un beau vert émeraude croisèrent ceux de Santo. Il se releva et attrapa sa main. Il la conduisit alors à l'intérieur de la forêt. Puis arrivait à un arbre qui était tombé à cause de la foudre il se mit derrière elle et mit ses mains sur ses yeux. Il la fit marcher encore quelques minutes tout en lui donnant des indications pour ne pas qu'elle trébuche. Puis il enleva ses mains les yeux de Aldarielle pétillèrent de surprise quand elle vit à ses pieds deux bébés dragons. Un était couché mais avait ses yeux ouvert et l'autre levait sa tête vers la jeune elfe. Celle ci commença à se baisser pour le caresser quand un bruit se fit entendre non loin. Des oiseaux partirent en croassant, étant dérangé dans leur nid. Santo regarda de tout côté, les yeux ronds. Aldarielle ne s'en inquiétait pas, elle s'amusait avec le dragonneau. Finalement il posa une main sur son épaule et dit tout bas:
"Viens vite, il y a des orcs"
Aldarielle se redressa assez vite et les bébés dragons sentant le danger s'envolèrent prestement. Les deux elfes se mirent à courir en évitant les branches basses et les racines. Quand ils arrivèrent à l'orée de la forêt ils lancèrent un appel télépathiques aux gardes de la ville et les cloches d'alerte commencèrent à sonner. Quand les orcs arrivèrent ils furent transperçait de flèche et grâce aux deux amoureux la cité ne subit aucun dommage.

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14889
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Arwen le Sam 23 Mai - 19:24

-Viens voir ! S'exclama Félendil, en courrant vers son amie
-Quoi ? Demanda alors Elfy
-Viens voir, je te dit

Sur ce, Felendil prit la main de son amie et la tira vers entre les arbres.
-Chut, regardes là, dit il en pointant un doigts vers deux masses vertes

Depuis leurs cachette, un arbre imposant, Elfy regarda ce que Felendil lui montrait: Deux dragpns des bois

-Incroyable! S'exclama-t-elle en chuchotant. Tu crois qu'on peut s'en approcher ?
-Je n'en sais rien, moi. Tu sais bien que les dragons des bois n'écoutent que les belles jeunes filles

Elfy tappa amicalement sur le torce de son compagnon. Ensuite, elle leur demanda télépatiquement s'il ils pouvaient s'approcher. Les deux dragons donnèrent leurs accords. Ils quittèrent alors leurs cachette et s'approchèrent. L'un d'eux était un vrai curieux, il s'approcha des deux elfes sans aucune crainte. Il les regarda de ses deux grand yeux vert et curieux, tandis que l'autre préféra de continuer sa sieste. Elfy gratta le menton du dragon curieux qui se mit à ronronner, ce qui fit rire les deux elfes. Fellendil, lui, avait préféré à monter la garde, car, même ici, la guerre se manifestait. Il étendit ses sens dans tout le bois, jusqu'à se qu'il se heurte à un esprit lourd et froid.

-Efly, il faut y aller
-Pourquoi?
-Des trolls arrivent. Nous devons continuer notre chemin

Sur ce, ils dirent aurevoir aux dragons, et continuèrent leurs route
avatar
Arwen
Apprentie de la Reine
Apprentie de la Reine

Où te caches-tu ? : En Linaewen bien sûr :D
Emploi/Loisir : Le dessin (bd), mon cheval, l'écriture & la lecture
Nombre de messages : 7567
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Niniel le Dim 24 Mai - 23:13

Les deux elfes s'étaient baladés dans toute la forêt, ils n'allaient pas tarder à rentrer en ville pour se préparer à leur expédition du lendemain dans les montagnes, quand le jeune elfe entraperçut un mouvement dans les feuilles. Il portait la main à sa lame quand sa compagne le devança, et écarta les feuilles. Quel ne fut pas son cri de joie lorsqu'elle se rendit compte qu'elle était face à d'adorables enfants dragons ! Ils poussaient des cris étranges, qu'elle imita immédiatement pour les mettre en confiance. L'homme elfe soupira et laissa ses yeux traîner dans les bois en attendant que son amie se calme et se lasse, qu'ils puissent enfin rentrer. Les dragonnaux ouvraient leur grands yeux noirs auxquelle l'elfe ne résiter pas, s'approchant de plus en plus d'eux. Soudain, le garçon hoqueta de surprise. Une masse, gigantesque s'avançait vers eux. Il eut deux choix: ou tirer son épée pour se défendre, ou alerter son amie mais les deux étaient irréalisables dans la seconde qui lui restait. devant prendre un décision rapide, il poussa son amie au milieu des dragons, juste avant qu'un souffle torride le renverse...

" Et oui, mes enfants, on ne doit pas s'approcher de dragons. Les elfes qui le font impunéments sont souvent punis", murmura la dragonne en déchirant la chair de ce qui restait d'un elfe carbonisé, tandis que ses enfants adorés machouillaient la peau de la seconde elfe..." que cela leur serve de leçon", termina-t-elle en recrachant un bout de ferraille.

Très bizarre, mais c'est le soir alors ne faites pas attention.

_________________
'To get back one's youth one has merely to repeat one's follies'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Niniel
Musicienne
Musicienne

Où te caches-tu ? : Derrière mon livre, à côté de ma plume et de ma flûte
Emploi/Loisir : Menestrel à Linaewen
Nombre de messages : 1245
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Lysbeth Emerelle le Lun 25 Mai - 18:21

... je suis traumatisée! Laughing

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14889
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Niniel le Lun 25 Mai - 19:58

Very Happy voilà, le retour de Komokai m'influence trop.

_________________
'To get back one's youth one has merely to repeat one's follies'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Niniel
Musicienne
Musicienne

Où te caches-tu ? : Derrière mon livre, à côté de ma plume et de ma flûte
Emploi/Loisir : Menestrel à Linaewen
Nombre de messages : 1245
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Lysbeth Emerelle le Lun 25 Mai - 20:36

ça devient grave! Laughing

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14889
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par komokai le Jeu 28 Mai - 11:46

nineeeeeeeel, j'ai adoré ton histoire. Jme suis dit en voyant l'image que je ferai des braconniers, parce qu'il faut des mechants et des morts XD
Et toi tu as rendu les dragons méchants ... ou juste defenseurs de leur territoires et de leurs enfants. C'est ton histoire que je préfère. Avant même de l'avoir lue, j'me disais qu'elle serait différente des autres ^^

Je peux pas l'écrire tout de suite mais je l'écrirais ce soir.

PS : je suis content de t'influencer.
avatar
komokai
Elda
Elda

Nombre de messages : 488
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Lysbeth Emerelle le Jeu 28 Mai - 18:20

moi pas tellement la j'ai pas envie d'avoir une meurtrière comme colocataire! Laughing

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14889
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par komokai le Ven 29 Mai - 20:05

Bon, voila, j'ai envie d'écrire un combat, même si l'image ne s'y prête pas trop, tant pis :p




- Alors, quelle va être mon épreuve ? Un parcours de pièges ? un combat à mort ?

Linyo observait les alentours en essayant de deviner la tâche qui lui serait confiée. Il y avait à l'entrée de la foret un message qui disait que celui qui voulait obtenir la puissance devrait passer une épreuve, et qu'en prouvant sa valeur, il serait digne d'acquérir la puissance de la créature qui sommeillait dans cette foret.
Il était accompagnée de son amie, Adeliana , qui observait les alentours avec attention elle aussi.
Il avança dans la foret et commença à entendre un murmure, une sorte de voix qui résonnait en écho et qui se faisait de plus en plus audible. Bientôt, il parvint à comprendre ce qu'elle disait.

- Votre but, jeune Linyo, sera de survivre, le temps de trouver la tâche qui vous est confiée. Elle montrera votre habileté au combat, mais aussi votre capacité de réflexion et d'analyse.

Linyo regarda tout autour de lui. La voix venait de partout et nulle part à la fois. Cela devait venir de l'esprit qui habitait cette forêt.

- Et comment voulez-vous que je devine ma tâche, répondit-il en se tournant vers le ciel.
- Vous serez confronté, continua la voix, à mes créatures, qui tenteront par tous les moyens, de faire échouer votre tâche. En vous opposant à leurs actions, vous trouverez ce que vous devez accomplir. Et dès lors que vous l'aurez trouvé, les créatures cesseront de se battre.

Deux petits dragons apparurent devant lui et son amie.
Immédiatement, ils s'attaquèrent aux deux combattants.

Linyo réfléchit et en évitant la morsure du bébé dragon vert, se dit que manifestement, sa tâche serait de rester en vie. Si le dragon l'attaquait, c'est qu'il voulait le tuer.

La plus grande force de Linyo était d'éviter les attaques et de contre-attaquer derrière. S'il n'avait même pas besoin de vaincre son ennemi, alors le combat n'en serait que plus facile. La question se posait alors de savoir combien de temps il devrait résister.

Le jeune dragon se jeta sur lui avec ses pattes arrières et Linyo lui attrapa la patte avant pour écraser le dragon au sol. Mais celui-ci ouvrit sa bouche et cracha un jet de flamme qui brula le bras de Linyo. Ce dernier recula et se frotta le bras, qui était heureusement protégé par une tunique assez résistante.

Le dragon recula alors et fit quelque chose d'assez étrange. Il attendit que Linyo se reconcentre sur le combat pour attaquer.
Lorsqu'il le comprit, Linyo se remit à réfléchir. Pourquoi le dragon ne l'avait-il pas attaqué tout de suite après. Il avait un énorme avantage, d'avoir prit le jeune elfe par surprise. S'il avait attaqué Linyo, il aurait pu le blesser grièvement, voir le tuer.
Mais son but n'était peut-être pas de tuer Linyo. Et donc le but de Linyo n'était peut-être pas de simplement survivre. Pourquoi ce dragon l'attaquait-il, dans ce cas ? Les attaques ne servent en général qu'à blesser, ou attirer l'attention sur celui qui attaque.

Linyo regarda sur le coté. Adeliana était peut-être en danger.

Elle était en train de se défendre contre les attaques de son dragon, tout en réfléchissant sur sa quête.

Et si le vrai but de Linyo était de défendre son amie, le dragon combattrait pour empêcher Linyo de défendre Adeliana. Linyo se précipita vers elle mais son dragon se jeta sur lui et attrapa la jambe de Linyo avec ses crocs. Ce dernier hurla de douleur et tomba sur le sol. Il eut presque l'impression de planer lorsque le dragon le jeta vers le sens opposé, tellement sa gueule était forte. Linyo s'écrasa violemment contre le mur et le dragon s'avança vers lui. Linyo se releva et le regarda dans les yeux. C'est alors que le dragon se figea. Il regarda aussi Linyo, sans bouger.

Sa théorie s'avérait exacte. Lorsque Linyo ne se concentrait pas sur Adeliana, le dragon restait relativement calme, lorsque il regardait dans la direction d'Adeliana, le dragon l'attaquait et si Linyo avait le malheur de se diriger vers elle, les forces de son attaquant décuplaient.

- Si ma tâche est de défendre mon amie, dit Linyo à voix haute, alors ce dragon devrait arrêter de me combattre, non ?

Il entendit une voix planer autour de lui, une voix qui lui répondit :

- Si c'est votre tâche, alors il s'arrêtera.

Linyo regarda vers Adeliana qui combattait toujours son dragon, mais celui de Linyo se jeta sur lui une nouvelle fois et lui envoya une gerbe de flammes.
Linyo sauta en arrière et regarda le dragon. Pourquoi ne s'arrêtait-il pas de se battre. N'était-ce pas la bonne tâche ? Si Linyo ne devait pas protéger Adeliana, alors que devait-il faire ? Car le dragon tentait tout de même de le séparer d'elle. Donc sa tâche avait forcement un rapport avec Adeliana.

- Adeliana, hurla-t-il. Quelle est ta tâche ?

Le dragon se jeta sur lui et Linyo fit un saut de coté avant de se précipiter vers Adeliana. Il sauta sur son amie et ils roulèrent ensemble sur le coté. Le deuxième dragon se jeta sur eux et le premier dragon, comme s'il sentait la menace encore plus grande, envoya une gerbe de flamme encore plus puissante qu'avant.
Linyo fut obligé de pousser Adeliana sur le coté avant de partir lui-même du coté opposé. Manifestement, le but des deux dragons était de les séparer à tout prix.

- Les dragons n'essayent pas de nous tuer, juste de nous séparer. Si tu le regarde dans les yeux, il devrait s'arrêter.

Adeliana regarda le deuxième dragon dans les yeux mais il l'attaqua sans même se soucier du regard de la jeune elfe. Et le premier dragon était déjà revenu, obligeant Linyo à reculer.

- Qu'est ce que tu racontes, dit Adeliana en évitant l'attaque. Moi j'ai plutôt l'impression qu'il veut vraiment me tuer.
- Mon dragon ne m'a porté aucune attaque vraiment mortelle, dit Linyo, sauf quand je m'approchais de toi.
- Le mien ne fait que ça. Notre tâche n'est-elle pas de survivre ?

Linyo réfléchit. Les deux dragons n'agissaient pas de la même manière avec lui et son amie. Cela voulait dire que leurs tâches étaient liées mais qu'elles n'étaient pas les mêmes. Le deuxième dragon attaquait mortellement Adeliana, tandis que le premier empêchait Linyo de la rejoindre, ou même de la regarder. Cela le poussait à croire qu'il lui fallait protéger Adeliana des attaques mortelles de l'autre dragon.
Mais le dragon l'empêchait de la regarder.
Linyo voulut répondre à Adeliana mais le dragon poussa un cri qui étouffa ses paroles.
L'empêchait-il maintenant de lui répondre ?
Linyo reparla et le dragon poussa encore une fois un cri, qui dura tout le temps ou Linyo parlait. Le dragon semblait avoir un souffle infini d'ailleurs. Il était imbattable, trop fort pour être vaincu, et s'adaptait rapidement aux difficultés qu'on lui donnait.

Linyo regarda le dragon dans les yeux, pour le calmer ,et celui-ci se figea encore une fois.
Depuis le début du combat, il n'avait pas empêché Linyo de parler, jusqu'au moment ou Adeliana avait demandé la tâche qu'elle devait avoir. Donc le dragon voulait peut-être empêcher Linyo de répondre à sa question.
Et si la tâche de Linyo était de faire deviner sa propre tâche à Adeliana ? C'était la seule explication aux agissements du dragon.

- Ma tâche est-elle de faire deviner la tâche de mon amie ?
La voix lui répondit.
- Vous avez trouvé votre tâche. Mais vous devez l'accomplir avant que votre amie ne meurt, et vous ne devez pas intervenir dans son combat, sinon vous serez attaqué par mes créatures. Votre tâche est uniquement de lui faire deviner.


Le premier dragon s'agenouilla, laissant Linyo tranquille.
Linyo n'en croyait pas ses yeux. Il ne s'attendait vraiment pas à ce que ce soit sa tâche. Il pensait au début que ce serait quelque chose de plus physique, de lié au combat.
Linyo ne perdit pas de temps et courut vers Adeliana, qui lui dit tout de suite :

- Le dragon a changé de manière de se battre depuis que tu as trouvé ta tâche. J'ai comme l'impression qu'il fait n importe quoi. Il m'attaque et s'arrête juste avant de me toucher, lorsque je n'ai pas réussi à me défendre.
- Tu as entendu la voix, je ne peux pas intervenir. Mais je vais essayer de trouver ta tâche. Fais comme moi. Teste le.
Adeliana s'écarta du dragon et celui-ci la rejoignit aussi vite. Donc le dragon devait être proche d'elle, pour l'empêcher de remplir son objectif. Il devait surement être prêt à l'attaquer à tout moment, au cas ou elle s'approchait du but.
Mais qu'est ce qui avait changé par rapport au début du combat. Et pourquoi le dragon ne l'attaquait-il plus mortellement, au contraire. Et si Adeliana s'était éloignée de sa tâche.

- Qu'est ce qui est différent de tout à l'heure, dit Linyo à l'attention d'Adeliana.
- Je t'ai dit, il n'attaque plus mortellement. Il ne me fais que des feintes.
- Mais s'il ne t'attaque plus, c'est que tu t'éloigne de ta tâche. Lorsque je m'approchais de la mienne, le dragon devenait encore plus fort et usait de toute sa puissance, à supposer qu'elle ai une limite. J'ai eu de la chance de trouver ma tâche et de pouvoir stopper mon dragon. Mais qu'est ce qui est différent de tout à l'heure.
- Tu viens de le dire, répondit Adeliana, tout en évitant les attaques répétées du dragon, qui restaient très faibles, voir inefficaces. Tu as arrêté de combattre.

Linyo réfléchit à toute allure. Si le deuxième dragon était moins féroce, c'est que la tâche d'Adeliana était plus dure à trouver, ou bien inutile. Et si Linyo ne combattait plus, alors la tâche d'Adeliana était peut-être de défendre Linyo. Comme il ne combattait plus, alors Adeliana ne se préoccupait plus de sa sécurité. Et moins elle s'en préoccuperait, moins le dragon serait féroce avec elle.

Et la tâche de Linyo était de dire à Adeliana, sa tâche.

- Je pense que ton but est de me défendre, dit Linyo.

Adeliana se tourna vers lui, sans comprendre.
- Mais tu n'es pas pas en danger, alors ma tâche est inutile.
- Oui, je pense que c'est pour ça que ton dragon ne t'attaque presque plus. C'est logique, non ? Et maintenant, tu dois dire le but de ton combat, tout fort, et comme ça, nous aurons gagné.

- Mon but est de protéger Linyo.

Le premier dragon se leva et se dirigea vers les deux amis qui s'étaient réunis. Le deuxième dragon se mit à coté du premier et ils regardèrent ensemble les deux combattants. Ils ouvrirent la bouche, et lancèrent la plus puissante attaque de feu qu'ils pouvaient, dont les souffles furent combinées lorsqu'ils se croisèrent.

L'attaque visait Linyo, et totalement surpris, il ne bougea pas. Le souffle se concentra en un mince fil de feu, qui allait bientôt transpercer son cœur, ne lui laissant aucune chance de survie.
- Je me suis trompé, pensa-t-il sans comprendre vraiment ce qui se passait.
Adeliana le regarda une dernière fois et ferma les yeux.
Elle le poussa de toutes ses force et se plaça devant l'attaque, qui lui traversa la poitrine.

- ADELIANAAAAAA !

Linyo reprit ses esprits et se jeta sur sa meilleure amie.

- Pourquoi t'es tu laissée toucher ? Tu aurais pu l'éviter.
- Les dragons ... auraient du se figer mais ils nous ont attaqué. Ma tâche était bien de te protéger ... mais d'une autre manière.
Adeliana cracha une gerbe de sang par la bouche, et dit tout fort.
- Ma tâche ... ma tâche est de me sacrifier pour Linyo.
Adeliana ferma les yeux, et mourut.

- Adeliana... Qu'est ce que ...
Les larmes de Linyo commencèrent à couler.
Il ne comprenait pas pourquoi elle était restée plantée devant l'attaque.

- Linyo. vous avez tous les deux accompli votre tâche. Vous avez gagné ma puissance.

Linyo commença à léviter. Une intense lumière l'enveloppa et il sentit une incroyable magie monter en lui. Mais il s'en fichait totalement. Il essaya tant bien que mal de se dégager de cette magie mais il ne put qu'attendre que le sort se finisse.

- Pourquoi Adeliana est morte. Elle n'a pas rempli sa tâche. ELLE EST MORTE !

- Tu as accompli ta tâche, dit la voix toujours aussi calmement, qui était de faire deviner sa tâche à Adeliana. Sans toi elle n'aurait pas deviné que sa tache était, non pas de te protéger, mais de se sacrifier pour te sauver.

- Elle s'est laissé toucher par l'attaque ... Pour accomplir sa tâche.

Linyo avait enfin comprit. S'ils ne réussissaient pas leur tâche, ils seraient tué tous les deux. Et même si la tâche d'Adeliana était de mourir, elle préférait sa mort à celle de Linyo et d'elle. En fait, depuis le début du combat, elle était condamnée.
Et les dragons depuis le début, ne cherchaient qu'à amener Linyo et Adeliana dans une situation ou la jeune elfe comprendrait qu'elle devrait se sacrifier pour lui.

Linyo devint rouge. Il regarda partout dans le ciel, comme pour trouver la voix.
- Pourquoi l'avez vous tué ? A QUOI SERT CE TEST ? COMMENT AVEZ-VOUS CHOISI CES TACHES ?!? POURQUOI N'AVEZ VOUS PAS CHOISI DES TACHES OU L'ON RESTAIT EN VIE TOUS LES DEUX. J'AI GAGNE LA PUISSANCE MAIS J'AI L'IMPRESSION D'AVOIR TOUT PERDUUUUU !!!!!!

- C'est le prix à payer, dit la voix calmement.

Linyo s'agenouilla, au bord des larmes.
- Adeliana était tout pour moi. Je ne veux pas qu'elle meurt.

- C'est le prix à payer pour la puissance. Toute puissance ne s'acquiert pas gratuitement. Et celle que tu as gagné est si puissante, qu'elle se paye au prix de ce que tu as de plus cher.

- Je ne veux pas de cette puissance. JE VEUX ADELIANA !

- C'est trop tard. Tu aurais du y réfléchir avant. Avant de risquer ta vie et celle de tes amis. Je veux la solitude. Celui qui utilisera mes pouvoirs sera seul au monde. Celui qui utilisera mes pouvoirs n'aura aucune pitié car il aura perdu son cœur. Car pour moi, la vraie valeur d'un combattant est de ne pas avoir de cœur.


Dernière édition par komokai le Ven 25 Juin - 18:48, édité 1 fois
avatar
komokai
Elda
Elda

Nombre de messages : 488
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Niniel le Ven 29 Mai - 23:41

Merci Komokai...

Mais toi tu es toujours aussi extra.
Tu as toujours ton idée de bonz'homme sans coeur.
Bouh, j'ai bien pitié pour lui...
Trente seconde, je sors le champagne et lève ma coupe à l'écrivain que tu es;

_________________
'To get back one's youth one has merely to repeat one's follies'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Niniel
Musicienne
Musicienne

Où te caches-tu ? : Derrière mon livre, à côté de ma plume et de ma flûte
Emploi/Loisir : Menestrel à Linaewen
Nombre de messages : 1245
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par komokai le Sam 30 Mai - 1:00

Merci à toi, Niniel. Et voici pour vous, une image qui sort un peu du cadre des images d'heroic fantasy, et qui pourtant peut faire des rapprochements avec le monde. De toute manière, on fait comme on a envie ^^


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
komokai
Elda
Elda

Nombre de messages : 488
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Lysbeth Emerelle le Sam 30 Mai - 11:14

je ferais l'histoire plus tard la je suis en retard et choqué par l'histoire de Komokai Laughing heureusement que j'avais dit petite histoire cela dit en passant, j'aime beaucoup ton style mais parfois il est vraiment dure! Laughing interdit aux moins de 12 ans!

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14889
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par komokai le Mer 3 Juin - 19:36

Bon bah puisque vous ne voulez pas poster d'histoires XD
Moi j'my met.



PREMIERE PARTIE

Bilao et Ayana marchaient dans la foret à la recherche de leur prochaine trouvaille.

Cette foret qu'ils adoraient parcourir car elle semblait s'étendre à l'infini, était située à l'orée de leur village. Lorsqu'ils eurent respectivement 11 et 13 ans, Bilao et Ayana eurent l'autorisation d'aller seuls dans la forêt. Ce qu'ils firent sans plus attendre. Chaque jour, ils entraient dans la foret et dès qu'ils trouvaient quelque chose, il notaient son emplacement sur une carte qu'ils s'amusaient à tracer, et s'amusait avec leur trouvaille tout le restant de la journée, avant de le ramener chez eux.

aujourd'hui, comme le reste de la semaine, ils parcouraient la forêt. La journée d'avant, ils avaient trouvé une branche qui avait la forme d'un homme, avec des bras et des jambes, et une feuille au niveau de la tête. Leurs parents leur avaient ri au nez en disant que les enfants s'amusent vraiment avec peu de choses. Mais pour Bilao et Ayana, c'était une branche magique, qui avait elle-même revétue la forme d'un homme, comme si elle possédait une âme et la capacité de se modeler comme bon lui semblait.
D'ailleurs, Bilao voulait la regarder chaque soir, pour voir si elle changerait de forme à nouveau pour prendre par exemple, la forme d'un cerf ou d'un ecureuil.

Ayana pris le bras de Bilao et l'entraina dans la forêt à toute allure. Elle se mit à courir et Bilao manqua plusieurs fois de tomber. Ayana était très contente car aujourd'hui, ils avaient décidé de s'enfoncer le plus loin possible dans la foret.
Ils étaient à présent arrivé à la limite de la zone qu'ils avaient exploré. Ayana sortit sa carte et sa petite bouteille d'encre, ainsi que son aiguille à coudre, petite plume improvisée. Ils marchèrent droit devant eux, à la recherche du moindre petit objet de valeur. Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent dans une clairière. Un étrange objet, enorme comparé à tous les autres qu'ils avaient trouvé, trônait au centre de la clairière. C'est comme si les arbres s'étaient écartés pour lui laisser la place de respirer. Il avait une forme vraiment étrange et même si ce n'était qu'un objet inanimé, il avait l'air vivant.

- Regarde ça, lui cria Ayana, remplie de joie. Elle se précipita sur le monstre et effleura sa peau. Elle était froide et metallique.
- Ca doit être du fer, comme ma plume, dit Ayana à son ami qui la rejoignait.
Lui aussi semblait être l'enfant le plus heureux du monde.
Ils firent le tour une bonne dizaine de fois en regardant l'ensemble de la bête. Ils avaient compté douze pattes. Six grosses pattes arrières, et Six pattes avant. Elle avait une sorte de macheoire à l'avant, en forme de pointe sur le bout. Elle avait un unique oeil devant et deux oreilles, sur la tête, qui n'avaient pas la même taille.
Un nombre était gravé sur le coté droit : 51295.

- Je crois que c'est ... une ...
- Ce que tu es bête, lui dit Bilao en tapotant la tête d'Ayana. C'est un train.

Ayana le regarda d'un air noir et lui répondit.
- Je sais ce que c'est qu'un train. Ca c'est le truc à l'avant. Heuuu ... LOCOMOTIVE ! Voila, c'est une locomotive.

Elle tira la langue et s'approcha de ce qui semblait être une porte, située à l'arrière de la locomotive, au niveau de sa jonction avec le train qui aurait du se trouver là.

- Et si on l'ouvrait, dit-elle sur un ton de défi.
- Evidemment, dit Bilao en la poussant jalousement.

Il serra la poignée et la tira de toutes ses forces. Après plusieurs essais infructueux, il abandonna sa tâche.

- Elle est résistante, cette porte.
- Laisse moi faire, lui répondit Ayana.
Elle pris la poignée et la tourna, dans l'autre sens. Puis elle ouvrit la porte qui grinca sur ses gonds.

Bilao répondit d'un air dépité.
- C'est facile de l'ouvrir après que je l'ai décoincé.

Ayana entra prudemment dans la locomotive et dit.
- En même temps, tu n'as pas essayé de tourner la ... KYAAAAAAA !!!

En entendant le cri de son amie, Bilao se précipita dans la locomotive, et se figea sur place.
Le véhicule avait completement changé d'apaprence. Les lianes qui semblaient l'envahir de l'exterieur avaient été remplacées par de belles tapisseries, qui recouvraient les murs et le sol. Le metal n'était plus du tout rouillé. Et surtout, ce qui avait fait hurler la petite fille, la locomotive était en train de rouler.

Elle semblait rouler sur des rails, qui traversaient une campagne remplie de champs de maïs. Ils n'étaient plus dans leur foret.

- Est-ce que c'est ... réel ?

Ayana faillit tomber à cause des tremblements du train, et s'appuya contre le mur.
Bilao regarda en arrière et commenca à paniquer. La porte n'était plus là. Enfin, elle était encore là, mais elle était fermée, et derrière la vitre qui venait d'y apparaitre, on voyait le reste du train, qui s'allongeait. Il devait y avoir au moins une dizaines de Wagons. De plus, il ne semblait y avoir personne. Comment ce train pouvait-il rouler ?

- Ayana observa l'interieur de la locomotive. Il n' y avait ni feu, ni chaudière ou mettre les bûches.
- Ce n'est pas possible ... C'est horrible, s'exclama bilao.
- C'est formidable, tu veux dire.
Ayana tapa son ami sur l'épaule. C'était réel. Et même si ca ne l'était pas, alors il faudrait en profiter au maximum.
- Je veux parcourir tout ce train de la locomotive jusqu'au dernier wagon. Tu me suis ?


FIN DE LA PREMIERE PARTIE

(alors, vous croyiez que mon histoire serait horrible. Vous me prenez pour qui pour faire du mal à deux pauvres gosses.) Ah ah, l'histoire n'est pas terminée. Devinez quelles atrocités je leur prépare XD
Bon, c'est déja assez long comme ca et jferai la deuxième partie plus tard, là je n'ai plus le temps.


Dernière édition par komokai le Jeu 6 Mai - 20:06, édité 1 fois
avatar
komokai
Elda
Elda

Nombre de messages : 488
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Niniel le Mer 3 Juin - 20:41

soufflée.
(si soufflée que j'ai fait un vol plané jusqu'à Vénus)
Attente, impatiente.
La suite!

_________________
'To get back one's youth one has merely to repeat one's follies'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Niniel
Musicienne
Musicienne

Où te caches-tu ? : Derrière mon livre, à côté de ma plume et de ma flûte
Emploi/Loisir : Menestrel à Linaewen
Nombre de messages : 1245
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Lysbeth Emerelle le Jeu 4 Juin - 16:44

je réclame tout de même la suite en sachant pertinemment que je risque de le regretter quand il va se passer un truc de fâcheux, mais tu écris trop bien Komokai! Very Happy

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14889
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par komokai le Dim 7 Juin - 2:50

Bilao regarda autour de lui. De toute manière, il ne voyait aucune façon d'arrêter ce train. Peut-être trouveraient-ils quelqu'un qui puisse les aider.

Ayana ouvrit la porte et observa le wagon d'en face. Il était accroché grâce à une armature en fer que les deux enfants auraient du mal à traverser. Enfin bon, il n'allaient pas être coincés ici toute la journée.
Ayana marcha avec précaution sur le metal lisse et faillit glisser à plusieurs reprises avant d'arriver devant la porte du premier wagon. Elle réussit à l'ouvrir sans trop d'efforts et entra dans le wagon. à l'interieur, elle fut frappée de stupeur. Le wagon était enorme. Il était trois fois plus larges que lorsqu'on le regardait de l'exterieur.
Le fait même que cette chose soit impossible en regle générale, poussa la fille à croire à un rêve, ou à une magie véritablement puissante.

La "pièce", car c'en était une, était entiermeent meublée. Des canapées rouges trônaient au mieu et entouraient une table en bois magnifiquement sculptée. Des tapisseries semblables à celles de la locomotive recouvraient les murs et le sol et le plafond ressemblait à une sculpture d'église, parfaitement taillée dans le marbre, et non au plafond d'un train, même le plus luxueux du monde.

Ayana se tourna vers la porte et vit Bilao qui traversait le passage avec difficulté. Lorsqu'il arriva dans la pièce, il se figea à son tour.
- Wahouuuu ! c'est magnifique, dit-il en regardant autour de lui. Tu as vu ces grandes biblioteques pleines de livres.

Ayana, étonnée, regarda la pièce de toutes parts, sans trouver la moindre trace d'une bibliotèque ou même d'un livre.
- Tu es sur de ce que tu dis ? Je ne vois pas de livres.
- Mais si, dit Bilao. Regarde par là. C'est une biblioteque, ça.
Et il montra un coin de la pièce ou trônait une sorte de main scuptée dans le marbre et ornée de bijoux, l'une des nombreuses statues qui meublaient cet endroit.
- Heuuu ... Oui, tu as raison, dit Ayana en s'approchant de la main de pierre.
Elle attrapa la sculpture et la montra à Bilao.

- Tu trouve que ca ressemble à un livre.
- Heu, dit-il d'un air étonné. Tu fais semblant de transporter un objet ?
- Mais touche la, dit-elle en tendant ses mains vers Bilao.
Bilao regarda étrangement sa soeur et avanca sa main droti devant lui. La main du garçon passa à travers la sculpture sans la toucher pour autant. Sous l'effet de la surprise, Ayana lacha la sculpture qui se fracassa en plusieurs morceaux, dont certains traversèrent le corps de Bilao, alors que d'autres, se cognaient aux jambes d'Ayana.
Comment se pouvait-il qu'Ayana puisse voir et toucher des choses alros que Bilao semblait passer à travers, et ne pouvait pas les voir.
- D'accord, dit Ayana. Alors va chercher un livre de la biblioteque, et présente le devant moi.
Bilao s'exécuta et partit chercher un livre pour revenir ensuite près de son amie.
- Et maintenant, demanda-t-il.
Bilao tendit ses mains vides devant Ayana et celle ci bougea ses mains dans tous les sens, pour montrer qu'elle ne voyait rien et ne touchait rien. Bilao en resta sous le choc.
- Comment ... est-ce ... possible ?


Dernière édition par komokai le Jeu 6 Mai - 20:11, édité 1 fois
avatar
komokai
Elda
Elda

Nombre de messages : 488
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par komokai le Mer 24 Juin - 2:39

Bilao regarda son livre. Ayana l'avait traversé, sans le toucher. Il regarda toute la pièce. Des bibliotèques remplies de livres reliées entouraient les murs de cette pièce qui semblait totalement différente d'un vulgaire wagon de train. D'ailleurs, à travers les fenêtres, on ne voyait pas défiler le paysage, contrairement à dans la locomotive. Bilao eut une idée. Il se dirigea vers le centre de la pièce et s'installa sur le canapé qui trônait au milieu. Un magnifique sofa décoré de petites sculptures de fer forgé.
Ayana quant à elle, le vit traverser les canapés qu'elle voyait, et s'asseoir la où se trouvait la table, mais sans s'asseoir dessus. C'est comme s'il flottait. Il s'était assis dans le vide, sans tenir compte de la table qui traversait son ventre.

- On dirait que cette pièce est différente pour nous deux, dit-il, sans faire attention à la surprise d'Ayana, qui n'aurais jamais cru voir une telle chose.

- Comment ... dit-elle en montrant le posterieur de son ami et en tournant autour, comment peux-tu flotter comme ça autour de la table ?

Bilao observa la pièce avec attention.

- Tu aime les scultures non ? Tu aime sculter des choses dans le bois. Et moi, j'aime lire et apprendre de nouvelles choses. Et si cette pièce était magique. Et si cette pièce faisait apparaitre ce qu'on aimait le plus. C'est logique, non ?

- Ce serait logique si la magie existait.
- Quelle meilleure preuve que celle-ci pourrais-tu avoir, dit Bilao en montrant la pièce.

Ayana hocha la tête et chercha une porte du regard.
- Moi j'ai toujours cru en la magie. Je veux tout visiter, dit-elle, impatiente de découvrir la féerie de ce train.



bon, j'ai encore pas fini, je sens que ca va etre en dix fois cette histoire ... dsl


Dernière édition par komokai le Jeu 6 Mai - 20:14, édité 1 fois
avatar
komokai
Elda
Elda

Nombre de messages : 488
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Lysbeth Emerelle le Mer 24 Juin - 12:11

et ça va être super long comme d'hab, je me demande pourquoi je prends la peine dans le règlement du jeu de marquer 'petite histoire' lol!

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14889
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par komokai le Sam 27 Juin - 0:00

Une porte magnifiquement décorée se trouvait de l'autre coté de là ou ils étaient entrés.
Ayana fonca dessus et l'ouvrit. Elle entra dans la pièce suivante sans se poser de questions sur ce qu'elle allait y trovuer et la porte se referma d'elle-même.

Ayana se retourna brisquement et tenta de l'ouvrir. Mais elle était verouillée.
- Bilaooo !!! Est-ce que tu m'entends ?
Il n'y avait aucune réponse. Ayana se retourna et observa la pièce à la recherche d'une autre entrée. Et elle se rendit compte alors que cette pièce était totalement différente. C'était même le contraire. Elle était remplie d'araignées.

Ayana ne put s'empécher de pousser un cri d'horreur et faillit s'évanouir. Se retenant à temps, elle monta sur une table qui se trouvait sur le coté et ou les araignées ne semblaient pas aller. Ayana regarda la pièce avec plus d'attention. Il y avait des araignées partout : sur les murs sur le sol, des petites araignées et des grosses, des fines et des poilues. On ne voyait presque plus la véritable couleur du sol, qui n'était dailleurs pas du tout semblable à la pièce d'avant. C'était un parquet de bois grincant, qui donnait l'impression de céder à chaque fois que l'on marchait dessus.

Si il y avait deux choses qu'Ayana ne supportait pas, c'était les araignées, et les endroits dangeureux. Toute la pièce representait un endroit dangeureux. Depuis le sol fragile jusqu'au plafond troué, il y avait des lustres en fer forgé sur le plafond, près à tomber au moindre choc, et des morceaux de bois pourris partout étalés et brisés par terre, recouvert parfois par une dizaine d'araignées. Ayana, debout sur sa table, ne pouvait plus bouger.
Elle reflechit le plus vite possible. Si l'autre pièce representait ce qu'elle preferait, celle-ci devrait surement représenter ce dont elle avait peur. Et cela marchait à la perfection parce qu'elle était pétrifiée. Elle réussit à repérer une porte au bout de la pièce.

Ayana regarda le sol et se dit qu'il lui fallait traverser cette masse grouillantes de bêtes velues aux longues pattes. Elle déglutit avec difficulté et regarda droit devant elle pour ne pas quitter la porte des yeux. Elle courrut le plus vite possible en tentant au maximum d'ignorer les insectes qui eclataient sous ses chaussures. Elle arriva enfin devant la porte et l'ouvrit avec toute l'energie qui lui restait.
Mais au moment ou elle tira la poignée, elle entendit un cri derrière elle. laissant la porte à moitié ouverte, elle se retourna. Bilao était allongé par terre, recouvert de sang, et d'araignées.

Elle hurla de toutes ses forces en voyant ça et se précipita sur son ami. Elle dégagea les araignées qui lui recouvrait le visage et hurla son nom, comme si cela lui permettrait de se reveiller. Elle posa son doigt sur la veine de son cou pour essayer de voir s'il avait un pouls. Sa mère le lui avait montré il y a longtemps. Mais ... il n'y avait pas de poul. Ayana se releva, incapable de bouger davantage. Elle resta figée sans parvenir à savoir ce qu'il se passait. Et d'un coup, une main lui attrapa l'épaule et la tira en arrière.

- Ayana ! Ce n'est pas moi. C'est une illusion !

C'était bilao qui la tirait vers l'exterieur de la pièce.
Ayana en le voyant, ne put s'empecher de pleurer et se jeta dans ses bras.

- Tu étais dedans ... tu était plein d'araignées ... tu ne respirais plus ...

Bilao la prit dans ses bras et lui dit de se calmer et que tout allait bien.
- Qu'est ce qui se passe, dit Ayana entre deux sanglots.

Bilao ferma la porte du wagon et ecrasa une araignée qui s'y echappait. Il fit attention de ne pas glisser sur le système de jonction et ouvrit la porte du wagon suivant.

- Je ne sais pas, dit Bilao. Je suis rentré dans cette salle, et il y avait enormément de choses que j'aimais et il y avait toi aussi. Et après on est entré dans la deuxième salle et je suis passé devant. Et la porte s'est refermée derrière moi et tu n'étais plus là.

Ayana le regarda sans comprendre.
- C'est moi qui suis passé devant toi, dit-elle. La porte s'est refermée ensuite.

Bilao se degagea d'elle pour mieux lui parler.

- Ayana. C'est moi qui suis passé devant.



bon encore a suivre ...désolé ^^"


Dernière édition par komokai le Jeu 6 Mai - 21:22, édité 2 fois
avatar
komokai
Elda
Elda

Nombre de messages : 488
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Niniel le Dim 28 Juin - 22:16

uhuh..En fait Komokai vient de commencer encore une nouvelle histoire...ça fera la combientième ?

_________________
'To get back one's youth one has merely to repeat one's follies'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Niniel
Musicienne
Musicienne

Où te caches-tu ? : Derrière mon livre, à côté de ma plume et de ma flûte
Emploi/Loisir : Menestrel à Linaewen
Nombre de messages : 1245
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Wilyanen le Dim 28 Juin - 23:26

Mdr, la suite ?
avatar
Wilyanen
Istari
Istari

Où te caches-tu ? : Dans la forêt
Nombre de messages : 284
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une image, une histoire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum