La bête du Gévaudan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La bête du Gévaudan

Message par Lysbeth Emerelle le Mar 19 Mai - 22:18

Entre le 30 juin 1764 jusqu'au 19 juin 1767 une bête sévi dans le Gévaudan, le Haut Gévaudan, le Vivarais, le Haut Vivarais, le Velay, le Cantal et la Margeride. Attaquant principalement des enfants des deux sexes et des femmes.
La première personne qu'elle attaqua, fut une femme tout proche de Langogne, mais des boeufs arrivèrent et la secoururent. Elle n'eut d'autre mal que ses habits déchirés". La première victime officielle de la Bête fut Jeane Boulet, jeune fille âgée de quatorze ans, tuée le 30 juin 1794 au village des Hubacs. La victime fut enterrée « sans sacrements », n'ayant pu se confesser avant sa mort. On relève toutefois sur la consignation de sa mort que le curé de la paroisse mentionne qu'elle fut victime de la bête féroce, ce qui suggère qu'elle ne fut pas la première victime réelle mais seulement la première déclarée.
Une deuxième victime est rapportée le 8 août. Âgée de 14 ans, elle habitait au hameau de Masméjean. Les suivantes dès la fin du mois d'août se trouvaient dans la forêt de Mercoire. C'est à ce moment la que des chasseurs sont envoyé. Voyant que cela n'est pas assez nécessaire arrive le capitaine Duhamel et ses dragons (pas les créâtures mythologiques in... Laughing ) Le 15 septembre. Sûrement à cause de cela la bête quitta rapidement la zone et aucun ne la vit. Elle se déplace alors vers Margeride et Aubrac au début du mois d'octobre. Une jeune fille le 7 de ce mois ci est tuée au village d'Apcher. Le lendemain un gamin de 15 ans est attaqué près de La-Fage-Montivernoux. Ce jour la elle attaque un autre vacher, le jeune garçon se réfugie parmi ses vaches qui parviennent à repousser la bête. Peu de temps après, des chasseurs qui sortent d'un bois avoisinant aperçoivent la Bête qui rode encore autour du garçon. Deux de ces chasseurs tirent et touchent la Bête, qui par deux fois tombe puis se relève. Personne n'arrive cependant à la rattraper alors qu'elle s'enfuit dans un bois. La battue qui suivra le lendemain se solde par un échec. Deux paysans affirment l'avoir vu sortir, en boitant, durant la nuit. Cependant, pour la première fois, la Bête a été blessée.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ce n'est que le 11 novembre qu'ils peuvent effectuer leur première chasse, en raison d'importantes chutes de neige. Voyant le manque de résultat des chasses jusqu'à présent, les États du Languedoc se réunissent le 15 décembre, et promettent une prime de 2 000 livres à qui tuerait la Bête.Cinq nouvelles personnes dont la mort est attribuée à la Bête ont perdu la vie durant ce mois de décembre.
Le 31 décembre 1767, l'évêque de Mende lance un appel à la prière et au pénitence, en effet si la bête leur a été envoyé ces que les hommes ont fait des pêchés.
Mais les prières semblent vaines, puisque la Bête continue son massacre durant ce mois de janvier 1765.

la Bête s'attaque à sept enfants du Villaret, Le combat qui l'a opposée aux jeunes bergers, et le courage dont ces derniers ont fait preuve est resté dans les annales. Depuis l'apparition de la Bête, il était recommandé de ne pas envoyer les enfants garder les bêtes, principalement les vaches et les moutons dans cette région, seuls. Cependant, les hommes adultes étaient souvent occupés aux travaux des champs. Pour limiter les positions de faiblesse que présentent des enfants seuls, les troupeaux sont souvent groupés afin que les jeunes gardent ensemble les animaux. C'est le cas des sept enfants du Villaret, cinq garçons et deux filles âgés de huit à douze ans. La Bête s'attaqua à eux, tournant autour des enfants qui s'étaient regroupés en position de défense. Elle s'empara alors de l'un des plus jeunes garçons, mais les autres réussirent à piquer la Bête jusqu'à lui faire lâcher prise, après avoir dévoré une partie de la joue droite de sa victime. Elle revint ensuite à la charge, saisissant Joseph Panafieu le plus jeune, par le bras, et l'emportant avec elle. L'un des jeunes suggère alors de s'enfuir pendant qu'elle est occupée, mais un autre, Jacques Portefaix, énonce le contraire. Ils accourent alors au secours de leur infortuné compagnon, tentant de piquer la Bête au niveau des yeux. Ils parviennent finalement à lui faire lâcher prise et à reculer. À l'arrivée d'un homme ou plusieurs alertés par les cris, la Bête s'enfuit dans un bois voisin.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le premier mai alors qu'elle s'apprête à attaquer un jeune berger, un homme, l'un des frères La Chaumette, l'aperçoit depuis la fenêtre de la maison située à 200 mètres de là environ. Il prévient alors ses deux frères et tous s'empressent de s'armer et de sortir de la maison. La Bête aurait reçu deux coups de fusil, serait tombée à chaque fois avant de pouvoir se relever. Elle parvient cependant à s'échapper, bien que blessée au cou. Le lendemain, Denneval, prévenu entre temps, se rend sur place et poursuit la trace accompagné d'une vingtaine d'hommes. Tous espèrent que la Bête a été blessée à mort. L'annonce qu'une femme a été tuée dans l'après-midi les a détrompé. C'est le 20 juin que le porte-arquebuse, souvent nommé « Monsieur Antoine », arrive à Saint-Flour. Il approche ainsi du Gévaudan, investi du pouvoir du Roi, il ne peut donc pas échouer dans sa mission. Il s'installe au Malzieu, qu'il atteint le 22 juin. Pour lui la bête n'est autre qu'un grand loup.
Le dimanche 11 août, il organise une grande battue. Et pourtant cette date ne restera pas dans l'Histoire pour ce fait, mais pour l'exploit réalisé par « la Pucelle du Gévaudan », Marie-Jeanne Valet, âgée d'environ 20 ans qui était la servante du curé de Paulhac. Alors qu'elle empruntait, en compagnie d'autres paysannes, une passerelle, pour franchir un petit ruisseau elles furent attaquées par la Bête. Les filles font quelques pas de recul, mais la Bête se jette sur Marie-Jeanne. Cette dernière arrive alors à lui planter sa lance dans le poitrail. La Bête se laisse alors tomber dans la rivière et disparaît dans le bois. L'histoire parvint rapidement à Antoine, qui se rendit alors sur les lieux pour constater que la lance était effectivement couverte de sang et que les traces retrouvées étaient similaires à celle de la Bête. C'est dans une lettre au ministre qu'il surnomma Marie-Jeanne Valet la « pucelle du Gévaudan ».
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Lysbeth Emerelle le Mar 19 Mai - 22:30

(dsl sinon c'était trop long Laughing )

Quelques jours plus tard, le 16 août se produit un évènement qui aurait pu rester dans l'anonymat s'il n'avait pas été lié à la famille Chastel, dont Jean, le père, est reconnu comme le pourfendeur de la Bête. Ce jour, une chasse générale est organisée dans le bois de Montchauvet. Jean Chastel et ses deux fils, Pierre et Antoine, y participent. Deux des gardes-chasses de François Antoine, Pélissier et Lachenay, passent à leur côté et demandent leur avis sur le terrain avant de s'engager, à cheval, dans un couloir herbeux entre deux bois. Ils veulent en effet s'assurer qu'il ne s'agit pas là de marécages. Les Chastel les assurant de la sûreté du sol, Pélissier s'engage alors sans crainte, avant que son cheval ne s'embourbe et qu'il soit désarçonné. C'est non sans mal qu'il parvint, avec l'aide de Lachenay, à sortir du marécage, pendant que les Chastel s'amusaient de la situation. Les deux gardes-chasses s'emparent alors du plus jeune des Chastel afin de l'amener auprès de François Antoine. L'aîné et le père prennent alors Lachenay en joue en lui imposant de relâcher le plus jeune. Alors que Pélissier lui vient en aide, il est lui aussi mit en joue. Les gardes-chasses sont donc contraints de battre en retraite. Le soir, ils rédigent un procès verbal pour relater les faits, et, sur ordre de François Antoine, les Chastel sont arrêtés et emprisonnés à Saugues. La consigne qui est donnée aux juges et consuls de la ville par Antoine est la suivante : « Ne les laissez sortir que quatre jours après notre départ de cette province »Le fait qu'il y ait eu un ralentissement des attaques de la Bête durant la période de cet emprisonnement est souvent repris par certains auteurs pour établir un lien entre la famille Chastel et la Bête.

Durant la deuxième quinzaine du mois de septembre (vers le 20 ou le 21), François Antoine est averti qu'un gros loup, peut-être la Bête, rôde près du bois des dames de l'abbaye des Chazes. Même si, jusqu'alors, la Bête ne s'était jamais rendue de ce côté, Antoine décide d'y aller. Et c'est lui, François Antoine, qui débusque l'animal, qui se retrouve à 50 pas de sa personne. Il tire, la bête tombe, se relève, et se jette sur lui. Le garde Rinchard, qui se trouvait à proximité, tire à son tour et abat l'animal.Selon le procès verbal dressé par François Antoine, cet animal n'est autre qu'un gros loup qui pèserait dans les 130 livres.Officiellement, la Bête du Gévaudan est morte, tuée par le porte-arquebuse du Roi, François Antoine. Peu importe les évènements qui ont suivi, le loup des Chazes était bien la Bête. Ce caractère officiel a d'ailleurs été confirmé en 1770 lorsque François Antoine s'est vu accordé, par brevet, le droit de porter un loup mourant, symbolisant la Bête, dans ses armes.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le mois de novembre se déroule sans qu'aucune attaque ne soit relevée. Le peuple commence à considérer que Antoine a bien tué le monstre qui terrorisait le pays.Rapidement pourtant, la rumeur commence à relater des attaques qu'aurait commises la Bête. Ces attaques sont épisodiques jusqu'au début de l'année 1766, et le peuple comme Lafont ne savent s'ils doivent accorder ces méfaits à la Bête ou à des loups.Les mesures prises s'avèrent inefficaces. De petites battues sont bien organisées, mais en vain. La Bête continue ses attaques durant toute cette année 1766. Il semble cependant que son mode opératoire ait légèrement changé, elle serait moins entreprenante, beaucoup plus prudente. C'est en tout cas l'état dont il est fait part dans les diverses correspondances, comme celles du curé Lorcière, le chanoine Ollier, à destination du syndic Étienne Lafont.

Au début de l'année 1767, une légère accalmie des attaques se fait sentir jusqu'au début du printemps.Mais au printemps, on assiste à une recrudescence des attaques. Le peuple ne sait plus que faire pour en venir à bout, si ce n'est prier. Les gens font alors des pèlerinages notamment un qui restera célèbre, puisse qu'il veut que Jean Chastel y aurait fait bénir trois balles en argent.
La bête est aperçu alors le 18 juin, elle a tué à Desgues Jeanne Bastide, âgée de 19 ans, au village de Lesbinières. Le marquis de la région organise alors une battue accompagné de quelques volontaires donc Jean Chastel. Alors que ce dernier se trouvait au lieu dit la « sogne » d'Auvers un carrefour de chemins, il vit passer l'animal, lui tira dessus et parvint à l'atteindre à l'épaule. Rapidement, les chiens du marquis seraient arrivés pour achever la Bête. De ce coup de fusil, la légende a conservé le discours romancé de l'abbé Pierre Pourcher qu'il disait tenir de la tradition orale de sa famille : « Quand la Bête lui arriva, Chastel disait des litanies de la Sainte Vierge, il la reconnut fort bien, mais par un sentiment de piété et de confiance envers la Mère de Dieu, il voulut finir ses prières ; après, il ferme son livre, il plie ses lunettes dans sa poche et prend son fusil et à l'instant tue la Bête, qui l'avait attendu. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Huit jours après la destruction de la Bête par Jean Chastel, une louve, qui selon plusieurs témoignages accompagnait la Bête, est tuée par le sieur Jean Terrisse, chasseur de monseigneur de la Tour d'Auvergne.

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Lysbeth Emerelle le Mar 19 Mai - 22:38

(et encore un ahah Laughing )

La bête.
Contrairement à beaucoup de croyances peu de personne on dit que c'est un loup qui avait agit. Un grand loup à des dimensions impressionnantes. Mais comme on a pu le remarquer quand les Chastel sont emprisonné les attaques de la bête se font moins présente. Beaucoup de théorie dit alors que les Chastel sont reconnu comme un grand maitre des loups. Il arrive à 'dompter' les loups signe qu'il a vendu son âme. Ils auraient tué les enfants avec ses loups puis il se serait délecté des crimes, souvent retrouvé à moitié déshabillé. (thèse repris dans un célèbre film).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Arwen le Mer 20 Mai - 13:03

On m'interdit de flooder, mais 3 post'z à la suite, Lysbeth, ça va pas in xD...

Nàn, je rigole tongue
& tsais quoi !!! Jla connaissais cette légende ... & oui, pour une fois je connais quelque chose que tu connais aussi affraid xD
Y a un film qui ressemble un peu à ça, mais je sait plus comment ça s'apelle xD
avatar
Arwen
Apprentie de la Reine
Apprentie de la Reine

Où te caches-tu ? : En Linaewen bien sûr :D
Emploi/Loisir : Le dessin (bd), mon cheval, l'écriture & la lecture
Nombre de messages : 7567
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Lysbeth Emerelle le Mer 20 Mai - 19:41

c'est soit le pacte des loups soit tout simplement la bête du gévaudan

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Arwen le Mer 20 Mai - 19:44

LE pacte des loups, c'est ça =D .. Il était passé à la tv un jour, et le titre m'avait inspirer ^^ (vu que mon animal favorit est le loup Smile )
avatar
Arwen
Apprentie de la Reine
Apprentie de la Reine

Où te caches-tu ? : En Linaewen bien sûr :D
Emploi/Loisir : Le dessin (bd), mon cheval, l'écriture & la lecture
Nombre de messages : 7567
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Lysbeth Emerelle le Mer 20 Mai - 20:04

c'est un très beau film! =) (si tu veux encore parler de ce film, faire un topic dessus dans la catégorie film! Very Happy )

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Arwen le Mer 20 Mai - 20:24

Nàn nan, pas besoin XD... Je me rapellais pu du film, mais j'en parlerais plus, maitre xD
avatar
Arwen
Apprentie de la Reine
Apprentie de la Reine

Où te caches-tu ? : En Linaewen bien sûr :D
Emploi/Loisir : Le dessin (bd), mon cheval, l'écriture & la lecture
Nombre de messages : 7567
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Kira le Jeu 21 Mai - 11:11

Ah oui trois posts quand même ! lol

Je la connaissais aussi déjà cette légende, (ca me rappelle des souvenirs avec une fille en y pensant) d'ailleurs j'l'aime bien !
avatar
Kira
Fëa
Fëa

Où te caches-tu ? : Dans une grotte sans lumière peuplée de yetis affamés, à mille lieux sous un océan perdu à l'autre bout de la planète...
Emploi/Loisir : Disons... Musique, dessin, ordinateur et dormir :)
Nombre de messages : 534
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Lysbeth Emerelle le Dim 24 Mai - 18:30

elle a fait beaucoup de ravages cela dit j'aimerais pas vivre à cette époque la et cet endroit la Laughing

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Niniel le Dim 24 Mai - 22:52

J'adore le musée du coin qui retrace ses ravages ^^ avec les vieilles figurines pas convainquantes pour un sous... ça rajoute du suspence en faite Very Happy

_________________
'To get back one's youth one has merely to repeat one's follies'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Niniel
Musicienne
Musicienne

Où te caches-tu ? : Derrière mon livre, à côté de ma plume et de ma flûte
Emploi/Loisir : Menestrel à Linaewen
Nombre de messages : 1245
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Lysbeth Emerelle le Lun 25 Mai - 17:53

... je crois que je l'ai jamais vu ce musée, je suis déjà passé la ou elle a fait des ravages mais on c'est jamais arrêté! va savoir pourquoi! Laughing

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Niniel le Lun 25 Mai - 19:49

Pourtant, ce serait pas mal... Qui sait, peut-être son esprit règne t il encore en ces lieux ^^

_________________
'To get back one's youth one has merely to repeat one's follies'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Niniel
Musicienne
Musicienne

Où te caches-tu ? : Derrière mon livre, à côté de ma plume et de ma flûte
Emploi/Loisir : Menestrel à Linaewen
Nombre de messages : 1245
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Lysbeth Emerelle le Lun 25 Mai - 20:30

ba perso j'aimerais pas Laughing

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Arwen le Dim 7 Juin - 0:30

Niniel, tu m'fous la trouille xD
avatar
Arwen
Apprentie de la Reine
Apprentie de la Reine

Où te caches-tu ? : En Linaewen bien sûr :D
Emploi/Loisir : Le dessin (bd), mon cheval, l'écriture & la lecture
Nombre de messages : 7567
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Eldarissa le Ven 27 Aoû - 21:56

alalala rien que 3 posts ça va j'adore lire mais je la connaissais déjà cette histoire mais j'ai aimé la relire!!
avatar
Eldarissa
Rúnya
Rúnya

Où te caches-tu ? : J'erre sur l'aube des fées, sur les portes d'éliandre,et sur le royaume des chimères
Emploi/Loisir : le dessin, la peinture, la lecture et la poésie
Nombre de messages : 2032
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Invité le Sam 13 Aoû - 21:41

personnellement je déteste cette histoire !!!!! j'ai déja été dans un des villages près de l'endroit ou l'histoire c'est produite et il y a pleins de statues effrayantes est et je n'est pas pu dormir tranquillement sans y repenser pendent un mois !
enfin bref je n'aime pas cette histoire c'est certainement parce que je suis une grosse froussarde en tout cas je trouve quelle est très bien raconter bravo Very Happy

Edit de Tsukiyo : C'est déjà un peu mieux continue dans cette voie, avec un peu plus d'efforts Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Boréale le Dim 14 Aoû - 12:21

je la connaissez déjà grâce à Nihal
avatar
Boréale
Tinde
Tinde

Où te caches-tu ? : à Linaewem
Emploi/Loisir : Guerrière Magicienne archer
Nombre de messages : 1159
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Lysbeth Emerelle le Dim 14 Aoû - 12:24

Toujours est-il qu'on se saura jamais vraiment ce qui s'est passé exactement, si c'était un loup ou un homme déguisé ou un, voire plusieurs loups domestiqués et un homme.

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Boréale le Dim 14 Aoû - 12:27

@Lysbeth Emerelle a écrit:Toujours est-il qu'on se saura jamais vraiment ce qui s'est passé exactement, si c'était un loup ou un homme déguisé ou un, voire plusieurs loups domestiqués et un homme.

empêche on le saura jamais c'est dommage
avatar
Boréale
Tinde
Tinde

Où te caches-tu ? : à Linaewem
Emploi/Loisir : Guerrière Magicienne archer
Nombre de messages : 1159
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Invité le Dim 14 Aoû - 22:06

oui très dommage mais en même temps je suis contente que la bête ne soit plus la .
je pense que c'était une bête d'Afrique car mon père ma dis que le fils du roi fessai beaucoup de voyage la bas sont fils en a peut être ramener une ?
enfin bref on le saura jamais ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Tara le Sam 3 Déc - 19:31

Je rajoute ma pierre à l'édifice :

La Bête du Gévaudan était-elle un loup ?

Au XVIIIème siècle, la France vit sous la terreur : un loup massacrerait les populations de la région de la Lozère pendant de nombreuses années. Mais que sait-on vraiment de cette légendaire "bête" ?

Qui ne connaît pas la légende de la mystérieuse bête du Gévaudan ? La sortie en salle du Pacte des Loups en 2001 a remis au goût du jour l'histoire mystérieuse et sanguinaire de cette bête qui défraya la chronique au XVIIIème siècle en ensanglantant une bonne partie de la Lozère.

Tout débute avec un fait divers bien réel qui prend une telle ampleur qu'un mouvement de panique envahit la population et oblige Louis XV à intervenir. Dès lors, l'imaginaire prend le dessus sur les faits. C'est ainsi qu'est née la légende de la bête du Gévaudan.

Tout commence le 30 juin 1764 lorsque Jeanne Boulet, une jeune fille de 14 ans du village des Hubas est attaquée en plein jour dans le pâturage où elle gardait un troupeau de vaches par un animal. A l'époque, les accidents de ce type sont assez fréquents. Mais il s'avère que cet évènement est le premier d'une longue série marquée par plus de trois ans de massacres où l'homme deviendra la proie d'une "bête" malfaisante. En effet, tous les récits de survivants ou de témoins de ces drames désignaient un animal. Mais les blessures, jugées inhabituelles, suggéraient plutôt une "bête" hors du commun.

Une centaine de personnes a été recensée comme ayant été victimes de la bête. Ce sont en général des femmes, des jeunes filles et des enfants. La peur grandit encore et la rumeur de la présence d'un monstre dans la région se répand atteignant même les oreilles du roi et de la cour. Des battues sont organisées et effectuées par les Dragons du roi. Mais cela n'aboutit à rien et les attaques se poursuivent.

Le 19 juin 1767, Jean Chastel, un homme du pays, tue une bête qui semble être un loup extraordinaire du fait de sa figure et de ses proportions bien différentes des loups environnants. Cette mort met alors un point final à cette affaire qui hante aujourd'hui encore les esprits. Loup, animal sauvage, monstre ou tueurs en série, les hypothèses concernant la bête du Gévaudan ont été nombreuses à être évoquées, mais le mystère subsiste toujours.


Je vais vous posez un question toute simple :

Croyez vous également que c'est un loups ou alors un tout autre animal,bien connu sur terre , mais totalement inconnu a l'époque ?
avatar
Tara
Titta machtar
Titta machtar

Où te caches-tu ? : Belgique
Emploi/Loisir : Etudiante/La musique,le dessin,le bricolage,la lecture,écrire,les animaux,les tatouages,les piercings,les dreads,les mangas...
Nombre de messages : 40
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Lysbeth Emerelle le Sam 3 Déc - 19:40

J'avais apprécié l'hypothèse qu'un film avait repris (je ne sais plus lequel par contre) qui indiqué que c'était un homme avec une peau de loup en fait et non pas les animaux en eux-mêmes.
Tout cela me paraît bien étrange et certaines croyances peuvent prendre pas sur la réalité et le fait que la bête aurait reçu plusieurs blessures mais ne serait jamais morte est étonnant même si c'est un loup gigantesque, à moins qu'il y en avait plusieurs et non pas qu'une. Mais pourquoi l'animal s'en prendrait à des humains ? A moins que quelqu'un ne l'ai poussé en l'affamant ou autre truc dans ce genre là. Je veux bien qu'il y ait à la limite quelques accidents mais pas autant ! A moins que ce soit plusieurs choses en un même temps, humains + loups. Bref Mystères !

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Tara le Sam 3 Déc - 20:58

Tu sais,j'ai vu une émission sur la bête et une hypothèse est a retenir . A l'époque,le Roi avait sa ménagerie,et les nobles voulait faire comme lui ... L'hypothèse était que ça pourrait être une hyène qui aurait fait ces terribles meurtres . Vous aller me dire, comment une hyène serai arriver dans notre pays,tout bêtement parce qu'on l'aurait amener pour la ménagerie d'un noble et qu'elle se soit échapper .
D'après un croquis de l'époque,le bête ressemblerai a une hyène .... et surtout que la hyène n'est pas que charognard , elle peut attaque pour manger !


Une thèse pencherais que ça serai bien un homme oui, pour faire payer au Roi les procès et les torture infliger au noble de la région . Pourquoi me demanderez vous ? Avant les incidents, les nobles utilisaient les pauvre de la région comme objet de chaire ! Femme , enfant ,tous y passait pour le plaisir des nobles .
avatar
Tara
Titta machtar
Titta machtar

Où te caches-tu ? : Belgique
Emploi/Loisir : Etudiante/La musique,le dessin,le bricolage,la lecture,écrire,les animaux,les tatouages,les piercings,les dreads,les mangas...
Nombre de messages : 40
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bête du Gévaudan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum