Les trois vérités (contes du Bénin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les trois vérités (contes du Bénin)

Message par Lysbeth Emerelle le Lun 10 Aoû - 19:26

A Gaya, il y a longtemps de cela, vivaient un homme et son fils. Un jour qu'ils rentraient de voyage, l'homme tomba malade. Soins et prières ne réussirent pas à venir à bout du mal qui le rongeait. Sentant sa fin venir, le père appela son fils et le chargea d'aller porter des cauris à ses créanciers. Avant son départ, il lui dit:

-Une fois mes dettes payées, il ne te restera pas grand chose. Cependant à ton retour, je te dirai trois vérités. Elles valent plus que tout l'or du monde et seront pour toi un précieux héritage.

Le garçon s'en fut s'acquitter de sa tâche. Sur le chemin du retour, alors qu'il approchait de la concession paternelle, il entendit des pleurs et des lamentations. Son père venait de mourir. Son oncle fut le premier à l'apercevoir, il s'approcha de lui et lui apprit ce dont il se doutait déjà. Pour atténuer l'immense chagrin qu'il ressentait, le garçon lui demanda:

-A-t-il dit quelque chose pour moi avant de mourir?
-Il t'a béni et a eu la force de prier pour toi. Il est parti serein.
-N'a-t-il pas révélé trois vérités à mon intention?
-non. Je suis resté à son chevet jusqu'à la fin et il n'a rien dit de plus que ce que je viens de te rapporter.

La mort d'un père équivaut-elle à trois vérités? Assurément non. Seulement, ces trois vérités constituaient tout son héritage!
Le garçon, aveuglé par la douleur, s'enfonça dans la brousse, pleurant à chaudes larmes. Sur son chemin, il croisa une hyène, qui lui demanda:

-Fils de l'homme, qu'as tu donc à pleurer ainsi?

Réfrénant ses larmes et surmontant sa peur, le garçon lui répondit:

-Mon père est parti alors que je m'étais absenté, emportant avec lui les trois vérités qu'il m'avait promis en héritage.
-Ah! Je voudrais bien t'aider, lui rétorqua la hyène, mais je ne possède pas trois vérités. Qu'à cela ne tienne, je puis t'en dire une: cherche toujours à vivre du fruit de ton travail. Regarde-moi, je vis sur le cadavre des autres et parfois même ceux des miens. Que font les vivants lorsqu'ils m'aperçoivent? Ils s'empressent de me chasser. Je suis obligée de me cacher avec cet air veule. Alors crois moi: "Si tu empruntes une natte pour t'assoir, sache que, en réalité, tu es assis à même le sol." Ne vis pas comme un charognard, mais vis de ton labeur!

Et la hyène s'en fut. le garçon continua sa route, déjà ses larmes avaient diminué. Un peu plus loin, il croisa un serpent qui l'interrogea à son tour:

-Que t'arrive-t-il, Fils de l'homme?

Il lui raconta son histoire et termina en disant:

-J'ai une vérité mais il n'en manque encore deux pour que la promesse de mon père soit tenue.

Le serpent siffla, faillit continuer sa route puis se ravisa.

-Je m'en vais t'en dire une qui m'a été enseignée à la force du bâton. Lorsque tu me regardes, à quoi je te fais penser?
-Un serpent!
-Assurément! Et, partant d'un grand rire sifflant: je ne suis pas un coq! Laisse ton imagination me regarder et dis moi ce qu'elle te montre. Et il s'enroula sur lui même.
-J'ai l'impression de voir une sorte de collier qui...
-Barka! C'est exactement ça. Ce corps souple, ces couleurs, ces écailles où se reflète chaque chose, on dirait un collier créé pour être porté par les plus belles princesses. la seule chose qui me dépare, c'est ma bouche. Sans elle, les princesses me mettraient à leur cou, mais à cause d'elle, ceux qui m'aperçoivent appellent au secours: "Un serpent, venez tous!!" Ils empoignent des bâtons et des frondes, faisant pleuvoir les coups et les pierres. Même ceux de mes cousins dépourvus de venin sont chassés. Tout ça à cause de cette fameuse langue. Toi aussi, tu en as une. Je sais qu'elle peut te mener à ta perte, alors, en vérité, sois maître de ta langue. Ne laisse pas ce qui sort de ta bouche gâcher ta vie.

Laissant la le serpent, le garçon continua sa route en pleurnichant. Deux vérités valent mieux qu'aucune, mais il lui en manquait toujours une.
Sur le sentier, il vit arriver un pique-bœuf qui s'enquit de ce qui lui arrivait. L'enfant lui conta son histoire et finit en lui disant:

-J'ai déjà deux vérités mais il m'en manque une.

Le pique-bœuf, animal naturellement serviable, réfléchit un instant avant de demander:

-N'es tu pas surpris de me voir ici, tout seul sur cette route?
-Maintenant que tu me le demandes, j'avoue que oui. D'habitude, on te trouve en compagnie de tes congénères, débarrassant les troupeaux de leurs insectes.
-C'est une façon de voir la chose. Nous leur rendons service en les débarrassant des insectes, mais eux aussi nous rendent service en nous procurant de la nourriture. Alors, ma vérité, la voilà: sois toujours dans un groupe, et surtout ne t'en isole jamais, sauf s'il ne te permet plus de t'épanouir. Moi qui n'ai pas la force de chasser, tant qu'il y aura un troupeau, la faim ne pourra m'atteindre. Les bœufs parmi lesquels je vis pourvoient à mes besoins et, en retour, je leur rends service. Si j'avais été ton père, voilà la vérité que je t'aurais laissée.

Et le pique-bœuf s'en fut rejoindre les siens, imité par le garçon, porteur de ses trois vérités.

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois vérités (contes du Bénin)

Message par Arwen le Ven 27 Aoû - 21:36

Ah tiens, je ne connaissais pas ce conte.

Les trois vérités sont très intéressantes !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au delà des frontières
Et malgré les mille kilomètres
Maitre et Apprenti
Enfin furent réunis

Winter is coming ~ ♥
avatar
Arwen
Apprentie de la Reine
Apprentie de la Reine

Où te caches-tu ? : En Linaewen bien sûr :D
Emploi/Loisir : Le dessin (bd), mon cheval, l'écriture & la lecture
Nombre de messages : 7567
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois vérités (contes du Bénin)

Message par Eldarissa le Ven 27 Aoû - 21:39

Cette histore est toute mimi!

Et ces vérités sont charmantes et la dernière pleine de bon sens..

Je suis contente de connaître grace à toi ce conte!


Dernière édition par Eldarissa le Ven 27 Aoû - 21:41, édité 1 fois
avatar
Eldarissa
Rúnya
Rúnya

Où te caches-tu ? : J'erre sur l'aube des fées, sur les portes d'éliandre,et sur le royaume des chimères
Emploi/Loisir : le dessin, la peinture, la lecture et la poésie
Nombre de messages : 2032
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois vérités (contes du Bénin)

Message par Lysbeth Emerelle le Ven 27 Aoû - 21:40

J'en ai pleins d'autres en stock mais comme personne n'avais jamais répondu à celui-ci j'avais abandonnée.

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois vérités (contes du Bénin)

Message par Eldarissa le Ven 27 Aoû - 21:42

Ah nhan n'abandonne pas....

j'en veux encore!encore!
avatar
Eldarissa
Rúnya
Rúnya

Où te caches-tu ? : J'erre sur l'aube des fées, sur les portes d'éliandre,et sur le royaume des chimères
Emploi/Loisir : le dessin, la peinture, la lecture et la poésie
Nombre de messages : 2032
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois vérités (contes du Bénin)

Message par Lysbeth Emerelle le Ven 27 Aoû - 21:43

Alors j'en retranscrirais d'autres ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14840
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois vérités (contes du Bénin)

Message par Eïlém le Ven 27 Aoû - 21:49

Elle est très bien cette histoire. J'ai été un peu étonné par la fin quand même, je pensais qu'il y allait avoir une suite, qui montrerait comment le garçon avait fait part de ses trois vérités.

N'hésite pas à écrire d'autres mythes, c'est très intéressant ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Eïlém
Sairon

Où te caches-tu ? : Polancy
Emploi/Loisir : musicienne
Nombre de messages : 8258
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois vérités (contes du Bénin)

Message par Tsukiyo le Dim 29 Aoû - 16:21

Tout à fait d'accord c'est très intéressant alors continue ! Very Happy
avatar
Tsukiyo
Malta
Malta

Où te caches-tu ? : En Linaewen :p
Nombre de messages : 4293
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois vérités (contes du Bénin)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum