La fée Mélusine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fée Mélusine

Message par Fangorn le Mer 5 Aoû - 9:11

La Fée Mélusine est souvent représentée assise sur le bord d'une source, d'une cascade, d'un bassin dans lesquels elle agite sa queue de poisson ou, selon certains, de serpent. Qualifiée de nymphe par Paracelse, de magicienne ou de démon marin selon certains théologiens, Mélusine serait la fille d'un roi et d'une fée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Son corps magnifique, chanté par les poètes, correspond aux plus sévères critères de beauté féminine. Même si ses jambes disparaissent au profit d'une queue de poisson ou de serpent, Mélusine reste une très belle femme.

La légende de la fée Mélusine remonte au XIVe siècle. Mélusine signifie merveille ou brouillard de la mer. Une histoire moyenâgeuse met en scène un seigneur qui en se promenant le long d'une rivière fait la rencontre d'une belle jeune femme, en tombe follement amoureux et lui demande de l'épouser sur le champ. La dame accepte à une seule condition, qu'il ne cherche jamais à la voir nue.

D'autres légendes disent que l'interdiction portait sur la fait qu'il ne pouvait la voir le samedi. Quoi qu'il en soit, bien que fort triste de cet interdit, le Seigneur consent et les mois, les années passent ainsi, sans qu'il ne déroge à sa promesse. Mélusine donne huit fils à son époux. Mais le roi se sent frustré de ne pas pouvoir contempler le corps entier de celle qu'il aime. Il pense devenir complètement fou d'autant que certains lui affirment que son épouse a un amant. Un jour, n'y tenant plus, il décide de la regarder en secret, pendant qu'elle prend son bain. Il la découvre alors, magnifique, peignant sa longue chevelure mais aperçoit avec stupeur, qu'en guise de jambes, elle arbore une énorme queue de serpent ! Surprise dans sa baignade, Mélusine se métamorphose en reptile ailé et s'envole par la fenêtre.

Mélusine fait partie des personnages fabuleux des romans de chevalerie. Elle est l'aïeul légendaire de la maison de Lusignan. Toutes les fois que la mort menace un descendant de cette maison, Mélusine, en deuil, fait son apparition sur la grande tour du château. La Fée Mélusine est représentée sur les armoiries de deux grandes maisons du Poitou et du Dauphiné.

_________________
Avez-vous remarqué qu'une simple feuille peut masquer le soleil ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Fangorn
Istari
Istari

Nombre de messages : 245
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fée Mélusine

Message par Lysbeth Emerelle le Dim 9 Aoû - 17:31

Je connais la légende avec l'interdiction de ne pas voir Mélusine le samedi. J'ai le compte dans ma chambre bien posé dans ma bibliothèque. Un jour je vous le conterais promis.

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14889
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fée Mélusine

Message par Lysbeth Emerelle le Lun 10 Aoû - 18:04

comme promis:

Mélusine, la fée serpent.

Voici la légende de la fée Mélusine que l'on contait à la veillée, dans certains villages du Poitou.
Il y a de cela plusieurs siècles, Elinas, roi d'Albanie, prit pour épouse Pressine, une jeune femme d'une grande beauté. De cette union naquirent le même jour trois filles.
Pressine, qui était une fée, exigea qu'Elinas ne soit pas présent le jour de ses couches. Car observer une fée dans ses instants de délivrance était considéré comme une grave offense, généralement punie d'exil.
Hélas! Le roi, impatient de voir ses enfants, manqua à sa parole.
Furieuse et déçue, la fée Pressine dut le quitter, emmenant avec elle ses trois filles: Mélusine, Mélior et Palestine.
Quelques années plus tard, afin de venger l'affront fait à sa mère, Mélusine, l'aînée des trois sœurs, emmura vivant son père dans la montagne de Brundelois.
Mais Pressine, qui aimait toujours son mari, s'irrita de l'audace de sa fille. Elle décida de la punir sévèrement, en lui jetant un mauvais sort!

-Pour avoir emmuré vivant ton père, gronda Pressine, je te bannis et te condamne à être moitié femme et moitié serpent, chaque samedi de ta longue vie. Si quiconque découvre ton secret, tu seras changée en serpent ailé pour l'éternité!

La pauvre Mélusine accepta son cruel châtiment et quitta sa famille pour se réfugier dans la forêt de Lusignan.
Un matin d'automne, Raimondin, fils du comte de Forez, après une chasse bien menée, alla se rafraîchir à la fontaine de Soif-Jolie. Menant son cheval au trot; il arrêta l'animal derrière une rangée d'aubépines, pour écouter fort surpris, le chant d'une femme à la voix si mélodieuse et si triste qu'il en fut bouleversé.

-Qui chante de la sorte? s'étonna Raimondin.

Il s'approcha de la fontaine.

-Par dieu tout puissant! s'exclama-t-il. Qui est donc cette merveille?

Mélusine, vêtue de blanc et d'or, ses longs cheveux roux la recouvrant tel un manteau, se languissait, assise sur le rebord de la fontaine.

-Gente dame... commença Raimondin. Je ne vous veux point de mal!

Mélusine hésita.

-Êtes vous perdue? Avez vous besoin d'aide? demanda-t-il.
-Non, répondit la fée, méfiante.
-Dans ce cas, puis je savoir qui vous êtes?
-je ne peux vous révéler mon nom, seigneur, mentit-elle. Mon père serait fort en courroux s'il me savait si loin de chez nous.
-Vous semblez si triste... votre chant était si désespéré, insista Raimondin. Je vous en prie, dites-moi quelle est votre détresse et, par mon honneur, je vous promets de tout faire pour vous secourir!


La suite au prochain post!

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14889
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fée Mélusine

Message par Niniel le Dim 23 Aoû - 1:03

C'est mi-gnon.... sympa la fifille à papa ! Je connaissais le nom, je connaissais la légende mais pas les deux ensemble...

_________________
'To get back one's youth one has merely to repeat one's follies'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Niniel
Musicienne
Musicienne

Où te caches-tu ? : Derrière mon livre, à côté de ma plume et de ma flûte
Emploi/Loisir : Menestrel à Linaewen
Nombre de messages : 1245
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fée Mélusine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum