Le vent se lève

Aller en bas

Le vent se lève

Message par Lalwendë le Mar 18 Fév - 10:31

Le vent se lève


Réalisé par Hayao Miyazaki


Synopsis
Inspiré par le fameux concepteur d’avions Giovanni Caproni, Jiro rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l’empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronautique d’une importante entreprise d’ingénierie en 1927. Son génie l’impose rapidement comme l’un des plus grands ingénieurs du monde.

Le Vent se lève raconte une grande partie de sa vie et dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l’épidémie de tuberculose et l’entrée en guerre du Japon. Jiro connaîtra l’amour avec Nahoko et l’amitié avec son collègue Honjo. Inventeur extraordinaire, il fera entrer l’aviation dans une ère nouvelle.

Avis
Les dessins sont toujours aussi beaux mais au final j'ai trouvé l'histoire moins prenante que pour les autres films qu'il a réalisé. C'est plus une belle histoire par rapport au autres et je trouve qu'il y a moins critique sous-adjacente.
C'est un bon dessin animé pour se détendre mais parfois qui traine en longueur.



avatar
Lalwendë
Istari
Istari

Nombre de messages : 204
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Lysbeth Emerelle le Mar 18 Fév - 12:43

Ah bien tu m'as devancé, je comptais faire ce sujet aujourd'hui !

On est allée le voir avec Pezzo samedi.
J'ai toujours aimé Miyazaki pour la magie qu'il y avait dedans et j'étais quasi certaine que ce film me plairait moins bien que les autres parce que bon les avions c'est pas tellement mon truc et que dans le monde réel comment mettre un peu de cette magie ?

Pourtant elle y est ! Les dessins sont magnifiques comme d'habitude, j'ai beaucoup aimé comment est représenté le tremblement de terre notamment.
Les bruits des explosions de moteurs, du feu, du séisme sont tous fait à la bouche et je trouve que ça rajoute un côté dérangeant et en même temps dénonce que la terre "vit". C'est plus sous entendu que dans ses autres films mais je trouve qu'il y a quand même ce message là. Le séisme on dirait que c'est la terre qui grogne et se retourne comme si on l'avait dérangé dans son sommeil.

Les avions sont justes magnifiques et même les moments techniques où il parle de leur construction ne m'a pas du tout ennuyé comme je le pensais.

Le rêve en commun qu'il a avec le conte italien donne la petite touche de "magie" du film.

Et pis je suis une grande sensible... J'ai pleuré. La morale du film est magnifique je trouve "Le vent se lève, il faut tenter de vivre" et cette fin... cette fin !!! *arg*

Et les musiques justes magnifiques comme d'habitude.

La musique du générique de fin :



Et le thème principal :




Le début du thème me fait un peu penser à la musique du château dans le ciel, pas vous ?

Je finirai sur cela :

Le dernier film de Hayao Miyazaki rend parfaitement justice à l'ensemble de sa carrière. Comme son personnage principal il se donne à fond dans ce qu'il souhaite faire. Il a bien vécut ses "dix meilleures années".
J'espère que le studio continuera sur la même voie.
Hayao Miyazaki va me manquer.

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.



"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14937
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Yavanna le Mar 18 Fév - 13:52

Les musiques sont magnifiques et donnent vraiment envie de voir le film !
avatar
Yavanna
Celeb
Celeb

Où te caches-tu ? : Dans mon jardin avec les chats et les oiseaux
Emploi/Loisir : Je vis de mes rentes
Nombre de messages : 3089
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Loup-Blanc le Mar 18 Fév - 14:08

Alors mon ressenti à la sorti de la salle était un peu le même que le tiens et puis plus j'y repense, plus je lui trouve plein de génie à ce film.
J'ai eu aussi cette impression que le film était long, sans pour autant dire qu'il traine en longueur.

En fait je crois que la richesse du film le rend insaisissable d'un seul coup et d'une seule traite, de même que le décalage qu'il impose pour un spectateur assidu au cinéma de Myasaki. Il me faudrait personnellement plus d'un visionnage pour l’apprécier dans sa densité car j'ai pour l'instant un sentiment de manque, de mal à circoncire l'objet.

Aussi j'ai eu un petit soucis avec certain dialogue ( p-e du aux sous titrage « littéraire » plus que parlé, je ne sais pas) que j'ai trouvé maladroits. De même que l'histoire et les scènes de romance. Il faut dire que papy débute en la matière avec ce film.

Ce film est donc bien à part. Dès le début le réalisateur place le fantastique du côté du rêve ( séquence des bombes vivantes ) et du même coup impose le réalisme au cœur du film, contre pied des œuvres précédentes.

Dès le 1er plan, on sait que le héros n'est pas une héroïne... les personnages sont des adultes.

La première chose qui m'a frappé, c'est comme tu l'as dit, la qualité impressionnante de l'animation et de la réalisation. On imagine Myasaki non pas derrière un crayon, mais bien derrière une caméra. Le montage, les "mouvement de caméra" tel les travelling en caméra embarqués sur le train, un fondu enchainé si je me souvient bien aussi, affirment le côté mature revendiqué par le film, dans la forme, au delà des thèmes. On a de plus, clairement une allusion au cinéma filmé avec la caméra embarquée dans le petit bateau. Les effets de fumée, de pluie, les décors sont magnifiques.

Le travail sur le son à de quoi surprendre, dans ce registre réaliste, car il vient en contre point. Le tremblement de terre est ainsi quasiment rendu vivant, par ses grognements. L'absence de vacarme lorsque les personnages traversent la foule est aussi une manière non réaliste de nous plonger dans leur bulle.

( à l'instant je vois que Lysbeth à posté, et je rejoins assez sa lecture. je vois que le tremblement de terre nous a marqué, j'ignorais que les bruits étaient faits à la bouche. Je pense qu'il y a tout à fait de ce que tu dis par rapport à la terre qui vie, qui bouge, qui rend les hommes humbles et les balaye, comme thème récurrent chez Myasaki )

Pour ce qui est du fond, j'ai vraiment eu du mal à en saisir une cohérence consciente pendant la séance. je crois que chaque séquence délivre quelque chose sur le registre poétique qu'il est difficile d'intellectualiser dans l'immédiat. Cependant je retiens de cette histoire le pessimisme et le pathétique. Aussi la force, la magie, le danger des rêves et leur importance pour les hommes ( Icare ?). En effet, Le cinéaste nous transporte dans la vie et les rêves d'un homme qui vie son rêve. Uniquement son rêve, finalement, faisant abstraction du monde et de ces réalités. Paradoxe pour un ingénieur en prise directe avec les réalités physiques du monde.

Le héros est pourtant mis en garde dès le début, du côté du rêve, par l'italien, sur les dangers de construire des avions de combat. Alors que le monde réel lui, a connu et se prépare à la guerre. Loin des images onirique, le héros vie son rêve et construit des avions, aveuglément ( au sens propre, le héros voit mal ). Alors que sa femme meurt de la tuberculose, il s'obstine à rester et la maintenir à la ville, il fume à côté d'elle en abusant de son consentement. En réalité elle ne fait pas parti de son rêve et elle va en mourir.
A la fin du film, ses rêves, les beaux avions dans le ciel et l'italien bienveillant se transforment en un cimetière jonché de carcasses d'avions. Le monde réel est dévasté et ( car ?) le héros à atteint son rêve au travers de la construction d'un avions de combat efficace et meurtrier - l'avion des kamikazes il me semble - ,son épouse est morte.


Entre rêve de la vie et réalité, pragmatisme, l'homme doit faire des choix. Tenter de vivre pour un rêve, dans un rêve, jusqu'à un point où soit le rêve s’efface, soit l'homme s'efface. mais surtout, il doit composé, malgré toute sa volonté, avec la rudesse de la terre et la "nature" ( connerie ? comlexité ?) des autres hommes.

C'est pour l'instant mon sentiment, après environ deux semaines. Il sera amné à changé quand je le reverrais bien évidemment  jocolor 

Enfin, j'ai eu un gros faible pour le train à vapeur !
avatar
Loup-Blanc
Féal
Féal

Où te caches-tu ? : Dans ma tanière.
Emploi/Loisir : Errer corps et âme.
Nombre de messages : 895
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Lysbeth Emerelle le Mar 18 Fév - 15:42

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis Loup-Blanc, j'aime beaucoup ton avis, très juste selon moi.

(J'ai vérifié tout de même car c'était seulement mon ressenti et celui de Pezzo et oui les bruits du tremblement de terre, du feu et des avions ont été fait à la bouche. Même que Miyazaki voulait le faire lui-même mais qu'il n'a pas été retenu par son équipe lors des auditions Wink)

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.



"Ne vois tu pas?
au fond de l'eau, là!
Deux chevaliers en armure
l'un mort, l'autre expirant
signe de mauvaise augure
l'un figé, l'autre agonisant. "

Winter is coming

"J'ai vu le mal. Il m'a souri et il était beau."
avatar
Lysbeth Emerelle
Souveraine
Souveraine

Où te caches-tu ? : en Linaewen
Emploi/Loisir : souveraine
Nombre de messages : 14937
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Laïka Dunkel le Jeu 20 Fév - 9:00

Merci pour ce sujet!

Il faudra que j'en parle à mon mari qui est un inconditionnel de Miyazaki, et débordé comme il est, je suis sûre qu'il n'en a pas encore entendu parler  Wink
avatar
Laïka Dunkel
Hisië
Hisië

Où te caches-tu ? : De l'autre côté du Miroir
Emploi/Loisir : Happy Housewife
Nombre de messages : 68
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent se lève

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum