Je demande de l'aide à mes amis

Aller en bas

Je demande de l'aide à mes amis

Message par Eïlém le Jeu 26 Sep - 21:55

Comme le dit le titre, je voudrais vous faire partager mes pensées sur un sujet très très sérieux, qui aurait un impact sur toute ma vie.
J'ai peur, et je vous demande vraiment de conseils, en espérant en avoir plusieurs différents.

Je suis étudiante à Nancy pour le moment, en fac de musicologie, espérant faire mon métier dans la musique. Jusque là, déjà avoir plein de bons diplômes et trouver un métier en France, était déjà un sacré défi.

Je suis tombée amoureuse, très amoureuse. Mais il m'a quitté car nos projets étaient très incompatibles, et car il partait en Finlande, c'était toujours prévu ainsi malheureusement. Il me demande de le rejoindre pour qu'on puisse vivre ensemble.
La Finlande n'est pas un pays spécialisé en musique comme en France, très peu d'écoles, de conservatoires. Il se trouve que moi aussi je suis passionnée de ce pays, que j'aimerais y voyager absolument, mais je ne suis pas encore sûre de pouvoir y vivre, je ne sais pas : je mourrais d'envie de dire oui pour rejoindre mon ami. Mais à quel prix ? Quitter ma famille : ma mère qui a déjà perdu mon père et son propre père et qui se retrouve seule déprimée ? Ma grand mère dans la même situation ? mon petit frère ? abandonner famille et amis. Pour aller en Finlande, alors que déjà être prise dans une école là bas n'est pas sûre, que mon ami pourrait me laisser tomber (on ne sait jamais ce qui peut arriver).

D'un autre côté, je rêve de plus en plus de voyage, d'évasion, et l'idée par exemple de faire un master en musique en Finlande me plairait beaucoup. Mais j'ai une personnalité qui fait que j'aime la sécurité, les amis, pour me créer un cocon très vite. Ce serait vraiment très difficile pour moi de me retrouver seule, dans une langue quasi inconnue, avec une culture différente, une tonne de papiers adminsitratifs très compliqués que je devrai faire seule... En plus ma seule façon de m'en sortir serait l'anglais : tous les cours seraient en anglais. Je ne suis pas mauvaise, je me débrouille, mais serais-je à la hauteur pour comprendre tout pendant des journées entières et comprendre même le langage spécifique à la musique ?

Je ne me sens pas encore prête pour partir l'année prochaine : ca se prépare très longtemps à l'avance et il faudrait déjà que j'ai idée de où loger, et de mon école, et commence aussitôt les papiers. Et apprendre très vite finnois et anglais à la perfection... en plus de mes diplômes très importants autant à la fac qu'au conseravtoire... cela me semble vraiment irraisonnable. Alors je pensais peut être partir dans deux ans, ou bien trois ans après mon master... quitte à refaire un master la bas, avec leur vision de la vie et un côté management pour pouvoir peut être avoir un métier ensuite la bas si je souhaite vraiment rester ?

Voilà, c'est une situation vraiment très compliquée, je le regrette moi même. Difficile à expliquer, difficile à vivre... Une telle décision... je voulais vous en faire part, pour tenter d'y voir plus clair, et écouter les bons conseils d'amis. Smile 

Je vous en remercie beaucoup d'avance,

Votre pianiste qui vous aime très fort I love you 
avatar
Eïlém
Sairon

Où te caches-tu ? : Polancy
Emploi/Loisir : musicienne
Nombre de messages : 8326
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je demande de l'aide à mes amis

Message par Loup-Blanc le Ven 27 Sep - 1:30

Nous, les êtres humains, sommes paradoxaux. Nous débordons de curiosité et nous rêvons miles et une choses. Mais peut être notre culture occidentale, surement aussi notre nature humaine, nous glace de prudence. Beaucoup de problèmes peuvent se poser ainsi simplement : "vais-je oser, ou pas ?". Le curseur de la raison est subjectif. Mais je crois que globalement, nous nous prenons une marge de sécurité bien trop importante, car l'inconnu nous paraît effrayant. Nous savons ce que nous quittons mais jamais ce que nous allons trouver par expérience. Et cela nous pousse à subir les choses plutôt qu'a les précipiter. Aussi l'aspiration à la stabilité nous fait ressentir plus de tranquillité et de sécurité dans les fantasmes, dans l'inactivité, qu'en l'action dans l'audace et l’énergie qu'elle demande. ( C'est la problématique de Bilbo le hobbit ) mais ce que nous recevons dans le mouvement est selon moi inestimable, d'un inédit constitutif.

c'est pourquoi il est important que tu découvres l'ailleurs, dans ma pensée. Que tu te réalises. Pour tout ce qui concerne tes angoisses et le manque de confiance quant à tes capacités de surmonter telles ou telles épreuves, tels apprentissages ou telles lourdes formalités, tu dois ne pas les prendre en compte. Car une fois les pieds dans le plat, tout cela n'existe plus. Quel sens cela a-t-il de garder la peur du vide quant on est déjà dans le vide ? Confrontée à tout cela, tu apprendras, très vite et sur le tas. Pour se rassurer, on peut toujours se dire qu'on tire, au pire,  beaucoup plus d'expérience d'un échec que d'une réussite. Ta solitude immédiate ne seras pas néant ! Elle sera émerveillement, observation, excitation et appréhension ( l'expérience ethnologique, l'expérience de l'altérité).  Puis elle ne sera très vite plus ( à mon avis ).

Mais tu as aussi un projet parallèle que tu veux mener à terme : tes études. Tu sembles mettre au jour des incompatibilités entre ces deux projets et c'est raisonné. Si tu es en L2, je crois qu'un semestre de L3 à l'étranger ne peut pas te faire de mal et ne t'engages pas à prendre des risques inconsidérés. Tu n'imagines pas encore (hors compétences scolaires) la richesse que tu en tirerais ( personne ne l'imagine ). La pire des choses qui pourrait t'arriver serait d’échouer sur ce semestre. Si ce n'est qu'une hypothèse peu probable, mais celle là même qui peu retenir ton élan, serait elle insurmontable dans les faits ? Un semestre à l'étranger vaut, à mon avis le coup, même en subissant cet aléa - surtout si tu as un parcours linéaire continu depuis le lycée -.

Une autre alternative serait que tu ailles tâter le terrain un petit mois ou deux ( ou moins ) pendant des vacances. Mais la question du budget est souvent un problème récurent d'étudiant.

Dans tout les cas, je trouve que l'idée d'effectuer tout ou partie du master là bas est une excellente idée. de même que reprendre un second master, ici ou là. En tout cas, je crois que tu as raison de garder bien à l’œil cet objectif du master, et de ne pas risquer de le sacrifier ( après les chemins ne sont ni uniques, ni carcans).

Pour les points personnels, avec toute la naïveté et la vacuité qui caractérise mes pourtant sincères conseils :

Si tu pars là bas, ce n'est pas pour rejoindre ton ami. ( dans les fait ça peut l'être ), mais dans le fond tu sais que ce n'est pas ça, c'est bien autre chose, peut être caché. Alors l'incertitude de la relation ne peut constituer un obstacle honnête à ton élan. C'est une excuse en somme.

Si tu sais que tu veux partir - et c'est le cas, mais tu ne sais pas trop comment ni quand t'y prendre -, c'est que l'appel de l'ailleurs est déjà en toi. Le soumettre à la culpabilité ou aux sentiments des autres - qui ne sont que tes hypothèses ( c'est certain, tu manqueras à ton entourage, mais ne seront-ils pas plus ravis de te voir vivre, et revenir, plutôt que de gamberger, prisonnière de tes incertitudes )-, ne peut révéler qu'un désengagement face à ce choix. Ça ne peut fonder non plus un rempart à ton projet et c'est aussi une excuse en somme jocolor.


En ce qui concerne le thème de tes études et le pays : je trouve que ça peut constituer un argument à retourner. En temps qu'étudiante ( ou professionnelle ) française, la richesse de ton travail peut aussi se trouver dans ce que tu apportes, dans la rareté de tes compétences et savoirs, dans ce pays ou tu dis la musique avoir une place moindre. De plus je pense qu'il y a toujours matière à faire en fouillant.

Moi je vois le truc idéal et audacieux ( celui que je n'aurais jamais osé entreprendre en L2, mais c'est bête ) comme ça : Un semestre l'année prochaine là bas (ou un petit voyage), mais dans tout les cas il faut s'y prendre dès maintenant. Puis une partie de ton master, ou un second master ( après en avoir assuré un en France ) là bas.

Franchement, avec un tel projet tu as moyen de t'éclater, surtout si t'es bonne élève et que le côté scolaire et langue n'est pas un problème insurmontable pour toi.

Bien sincèrement,
Bon courage ( car j'ai le rôle facile de parler et toi tu as le rôle torturé de faire des choix ). Je ne suis jamais mieux que toi à ta place jocolor
avatar
Loup-Blanc
Féal
Féal

Où te caches-tu ? : Dans ma tanière.
Emploi/Loisir : Errer corps et âme.
Nombre de messages : 897
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je demande de l'aide à mes amis

Message par Eïlém le Sam 28 Sep - 11:23

Ouaou, merci infiniment Loup Blanc pour toutes tes remarques pertinentes et très motivantes !

Des paroles comme celles ci ont le don de me booster et m'encourager, et j'en ai bien besoin, Smile Vu comme ca, partir à l'étranger me semble moins effrayant, comme tu le dis.
Je suis déjà en L3. L'année prochaine, cela me semble précipité rien que pour touuuuuus les papiers adminitratifs très compliqués et longs. En plus, question familiale, ma mère serait très bousculée du jour au lendemain de lui avouer ca, car dans son esprit, elle a très peur que je m'en aille définitivement : que ca me plaise et que j'y reste. (elle n'a pas tout à fait tort au fond)

Mais je vais y réflechir, je vais essayer de me faire de véritables amis la bas, des correspondants, puis j'irai voyager une ou deux fois pour tater le terrain. Le temps pour moi de me familiariser avec la langue, de me perfectionner en musique, d'avoir quelques petits repères.

Pour en revenir à partir l'année prochaine ou dans deux ans, mon "ami" qui voulait partir aussitôt a mis trois ans pour préparer tout ca, alors qu'il en sait beaucoup plus long que moi, donc j'imagine que ce sera pire pour moi et que j'ai bien besoin de deux ans de préparation pour remplir tous ces papiers et être au clair, Wink

Mais alala, j'ai bien envie de me lancer. Si seulement il n'y avait pas tant de difficultés : financières, adminsitratives, familiales...
avatar
Eïlém
Sairon

Où te caches-tu ? : Polancy
Emploi/Loisir : musicienne
Nombre de messages : 8326
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je demande de l'aide à mes amis

Message par Loup-Blanc le Sam 28 Sep - 19:49

Au temps pour moi ! bah L3 t'es déjà une vétérane jocolor

C'est  marrant cette phrase " je vais essayer de me faire de véritables amis la bas, des correspondants, puis j'irai voyager une ou deux fois pour tater le terrain."

Quand on en fait la réciproque : je vais voyager une ou deux fois pour tater le terrain. et j'essayerai de me faire de véritables amis la bas, des correspondants.

Il n'y a pas de logique meilleur que d'autre mais je te laisse le soin de méditer à ça aussi.



"il en sait beaucoup plus long que moi, donc j'imagine que ce sera pire pour moi et j'ai bien besoin de deux ans de préparation pour remplir tous ces papiers et être au clair,"

T'as rien besoin de savoir pour voyager, à part savoir vivre. Le reste tu l'apprends sur place. Fin c'est mon avis. Et puis si tu sais déjà tout, à quoi ça sert de voyager ?
Les papiers, si tu te dis que t'as deux ans pour les faire, crois moi, tu prendras bien ces deux ans à les faire, si ce n'est plus. Si tu t'y mets tout de suite, que tu débroussailles bien, ça te fait ça d'écarter pour le jour ou tu veux prendre ta décision, ça t'éclaircit l'esprit et ça t'enlève une excuse pour pas te lancer. Et puis deux ans c'est déjà demain, dans tous les cas met la main à la pâte tout de suite ( d'ailleurs faut que je le fasse aussi, ça, moi Rolling Eyes  ). Par manque de confiance tu t'utilises comme alibi et c'est dommage.

Ah! Jeunes gens,
Sachez profiter de vos vingt ans.
Le monde est là.
Ne craignez rien.
Il n´est pas méchant.
Il vous guidera.

Barbara, Les voyages ( je sais je l'ai déjà mise ici, quelque part, mais elle donne confiance ).

Pour ta famille, je comprends que c'est compliqué pour toi, mais il faut te dire que l'ordre des choses est que tu t'en ailles un jour. Si j'étais toi je commencerais à en parler à ma maman tout de suite si ce n'est pas le cas. Pour elle, pour toi et peut-être parce qu'elle peut te surprendre, qu'elle te conseillera.

Du coup comme t'es déjà à la fin de la licence, ce serait master 2 voir second master. C'est vrai que ça te laisse un peu le temps. Il ne faut juste pas que le temps épuise ton enthousiame ! enfin t'as l'air hésitante mais déterminée donc bon,

Bon vent jocolor
avatar
Loup-Blanc
Féal
Féal

Où te caches-tu ? : Dans ma tanière.
Emploi/Loisir : Errer corps et âme.
Nombre de messages : 897
Masculin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je demande de l'aide à mes amis

Message par Eïlém le Lun 30 Sep - 22:02

Alala, c'est bien tu me motives !

N'y tenant plus, j'en ai discuté avec le "copain" ou meilleur ami en question.
Ca prend de la tournure ! Il y va pendant la semaine de vacances de la Toussaint, donc j'ai plus qu'à m'organiser en deux semaines pour trouver où loger, prendre billets d'avion, savoir parler finnois (rien que pour le bus, car apparemment les chauffeurs sont feignants et veulent pas parler anglais) et savoir prendre l'avion et... x) gloups...

Nié... pas gagné, mais allez, osef, je vais TENTER de pouvoir trouver une bonne âme parmi mes correspodnants d'à peine une semaine qui voudra bien me loger (comment ca précipité ??) sinon ce sera auberge de jeunesse mais ca coûte , encore et encore, Sad
J'ai tellement envie d'y aller et j'ai pourtant bien peur... Je n'ai jamais pris l'avion, j'aimerais qu'il soit là la première fois où j'y vais, pour m'orienter un peu. Mais malheureusement, si j'y vais, je devrai me débrouiller toute seule car il doit prendre contact avec tous ses corres, sa future fac, son futur logement... Dur, dur...

Ca passe tellement vite. Une de mes amies me dit que je fonce droit dans le mur : que ferai-je quand je serai là bas sans personne, sans savoir parler la langue suffisamment pour la comprendre ? Et que Flo sera même pas là ?
Selon elle, je fais des bêtises.
Pourtant, j'ai confiance en tes paroles Loup-Blanc, mon goût de l'aventure et du voyage (et en écoutant un peu mon coeur aussi... un peu beaucoup) me font prendre des décisions à la vitesse de l'éclair. J'ai déjà écrit à mon directeur pour m'aider à organiser ce master en Finlande.

Bref, perdue ou motivée... je ne sais plus ce que je fais, mais je fonce.
avatar
Eïlém
Sairon

Où te caches-tu ? : Polancy
Emploi/Loisir : musicienne
Nombre de messages : 8326
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je demande de l'aide à mes amis

Message par Arwen le Mer 2 Oct - 18:18

Eïlèm.
Je t'envie en quelques sortes ! Pouvoir faire le pas et aller vers l'inconnu, c'est merveilleux.... et très courageux. Cependant, j'aurai tendance à dire aussi que c'est précipité. Cela dit, pour une ou deux semaines, c'est un très bon moyen de se tester ! Smile J'ai une connaissance qui est partie en Finlande, maintenant que j'y pense ! Veux-tu que j'essaie de te mettre en contact avec elle ? Smile

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au delà des frontières
Et malgré les mille kilomètres
Maitre et Apprenti
Enfin furent réunis

Winter is coming ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Arwen
Apprentie de la Reine
Apprentie de la Reine

Où te caches-tu ? : En Linaewen bien sûr :D
Emploi/Loisir : Le dessin (bd), mon cheval, l'écriture & la lecture
Nombre de messages : 7567
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je demande de l'aide à mes amis

Message par Eïlém le Mer 2 Oct - 19:06

Ouai ba justement gros coup de blues aujourd'hui, Sad
Justement voyager en octobre c'est trop précipité, j'ai l'impression de faire des efforts pour rien, qu'il ne m'aide même pas et en a même rien à foutre.
Me retrouver seule à rien faire et payer bonbon ? sincèrement, peux mieux faire. J'attends de voir demain si ca va mieux, mais là franchement marre, je me rends très stressée et malheureuse.

Je préfère y aller à mon rythme. J'aurais tellement aimé pouvoir découvrir la Finlande avec lui... meme avec des amis, j'aurais trop adoré, mais toute seule , alors que lui y est...
Donc tanpis pour moi, vacances pourries et solitaires en perspective cet octobre, Sad
avatar
Eïlém
Sairon

Où te caches-tu ? : Polancy
Emploi/Loisir : musicienne
Nombre de messages : 8326
Féminin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je demande de l'aide à mes amis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum